TV : Mediapro ne veut plus payer, le gouvernement débarque

TV : Mediapro ne veut plus payer, le gouvernement débarque

Photo Icon Sport

Alors que Mediapro cherche à faire baisser les coûts des Droits TV pour la diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2, la LFP continue de se montrer intraitable.

Ces dernières heures, Jaume Roures est entré en bataille. Vu que Mediapro a actuellement de grandes difficultés économiques, le groupe sino-espagnol souhaite d’abord repousser le versement qui était dû à la LFP au 5 octobre dernier. Un chèque que la Ligue doit réattribuer aux clubs le 17 octobre prochain. C’est donc pour cette raison que la LFP a refusé d’accorder un « délai de paiement sur l’échéance des droits audiovisuels de Ligue 1 et de Ligue 2 » au groupe audiovisuel qui produit la chaîne Téléfoot. Ce bras-de-fer ne plaît en tout cas pas du tout à Roxana Maracineanu.

« Aujourd'hui, il y a des engagements contractuels qui ont été pris entre un média, qui est arrivé sur le territoire français avec cette difficulté de créer une chaîne de toute pièce, et une Ligue, qui a été mise à mal par un arrêt du championnat et une reprise difficile pour tout le monde. Donc nous veillerons de très près, au niveau du ministère des Sports et de l'Etat, à ce que ce contrat soit respecté, que les engagements pris, soient maintenus. Parce qu'il en va aujourd'hui de la survie, non seulement du football professionnel, mais du football tout court, puisque cette convention qui lie la Ligue et le football amateur est conséquente et qu'une bonne partie des fonds qui émanent de ce contrat reviennent au sport amateur. Quand des engagements contractuels sont pris, il s'agit de les respecter », a lâché, sur RMC, la Ministre des Sports, qui s’oppose donc fermement à Roures, qui veut aussi « rediscuter le contrat de cette saison »… Une très mauvaise nouvelle pour tous les acteurs du football français, qui pour l'heure ne peuvent pas imaginer que le paysage financier des clubs soit entièrement redessiné en cas de nouvel appel d'offres.