TV : La LFP débarque en Espagne, Mediapro en faillite ?

TV : La LFP débarque en Espagne, Mediapro en faillite ?

Photo Icon Sport

Le conflit ouvert entre Mediapro, le principal diffuseur de la Ligue 1, et la Ligue de Football Professionnel fait rage depuis quelques jours.

Le 5 octobre dernier, Mediapro n’a pas payé sa deuxième échéance des droits TV, estimée à 172 millions d’euros. Suite à ce non-versement et à la demande de renégociation du contrat par Jaume Roures, la LFP a répliqué en mettant le groupe sino-espagnol en demeure, afin qu’il règle sa dette. Ensuite, la Ligue a demandé une garantie bancaire à première demande à son débiteur. Deux actions qui n’ont pas porté leurs fruits… C’est donc pour cette raison que l’instance dirigée par Vincent Labrune a décidé de passer à la vitesse supérieure. Puisque selon L’Equipe, la LFP « a saisi le tribunal de commerce de Paris pour faire payer Joye Media SL ».

Avec cette mise sous pression, la Ligue espère que l'actionnaire de référence de Mediapro, basé à Madrid, sera dans l’obligation d’activer sa garantie, inscrite dans le bail signé en 2018. L’objectif étant que la LFP récupère les fonds manquants en Espagne, et non pas en Chine, comme cela était annoncé ces derniers jours. « Dans le cadre de la procédure intentée par la LFP, cette localisation en Europe est plutôt une bonne nouvelle », explique le quotidien sportif, qui sait qu’il est plus facile d'intenter des actions juridiques en Europe plutôt qu’en Chine, avec forcément de mettre la société sino-espagnole dans le trou. En attendant d’en savoir plus sur cette bataille Mediapro - LFP, la Ligue va pouvoir indemniser les clubs grâce notamment à un emprunt bancaire de 120 ME. Avant de relancer un appel d’offres pour les Droits TV de cette saison avec Canal+ et beIN Sports ? Réponse dans les jours à venir.