TV : Canal+ rêve d'une L1 à genoux dans son sang

TV : Canal+ rêve d'une L1 à genoux dans son sang

La bataille pour la reprise des droits TV après le fiasco de Médiapro est en train de dépasser le cadre du football, et vire au sanglant.

Le fait que Canal+ ait dévoilé sa stratégie en décidant de rendre les matchs qu’elle diffusait pour participer à un appel d’offres qui verrait inexorablement l’ensemble des lots baisser, démontre que la chaine cryptée ne fera aucun cadeau au football français. En revanche, dans son bras de fer avec les hautes sphères de l’état, Vincent Bolloré aimerait récupérer quelques bonus économiques ou fiscaux pour ce nouvel investissement très attendu auprès du football français. Cela joue donc serré, et dans ce bras de fer, Canal+ est très clairement en position de force vue la situation de ses concurrents, qui n’en sont plus réellement. Résultat, le patron de Vivendi, qui possède Canal, en veut toujours aux présidents de la Ligue 1 et aux dirigeants de la Ligue d’avoir choisi Médiapro lors de l’appel d’offres de 2018, et d’avoir rigolé au nez du partenaire historique du football français lors de l’annonce. Vincent Bolloré a donc de la mémoire et la rancune tenace, et il a fait comprendre, par le biais d’une petite phrase récoltée en « off » par les journalistes du Monde, ce qu’il espérait faire subir aux tauliers du championnat de France. 

« Je veux voir les présidents de L1 à genoux dans une mare de sang », aurait ainsi émis le milliardaire à certains de ses confrères, histoire de dresser le tableau de ce que pourraient être les prochaines semaines. Car si Canal+ va au bout de sa logique, rien ne lui interdit de ne pas se positionner sur les droits, et de laisser la LFP et les clubs de Ligue 1 quasiment sans revenus pour de longues semaines, déjà que Téléfoot diffuse les rencontres sans rien payer depuis le mois d’octobre. Malgré son arrivée récente, sa connaissance du milieu et sa confiance en l’avenir, Vincent Labrune peut s’attendre à ses semaines compliquées à venir. Le football français et les présidents de clubs aussi. 

Droit de réponse de Vincent Bolloré : « Un article intitulé « TV : Canal+ rêve d’une L1 à genoux dans son sang » publié sur le site internet foot01.com le 15 janvier 2021, prête à M. Vincent Bolloré les propos suivants : « Je veux voir les présidents de L1 à genoux dans une mare de sang ». M. Vincent Bolloré conteste formellement avoir prononcé cette phrase. Nul ne l’a d’ailleurs contacté pour vérifier la réalité du propos qui lui est prêté. »