TV : C’est validé, Amazon va perdre de l’argent avec la L1

TV : C’est validé, Amazon va perdre de l’argent avec la L1

Nouveau détenteur de 80% des droits TV, Amazon a frappé fort alors que le géant de Seattle n’était pas attendu aussi rapidement sur les droits du foot en France.

Mais entre la situation délicate des clubs, la tension palpable avec Canal+ qui voulait imposer son monopole, et l’offre plus juteuse de l’entreprise américaine, la LFP a foncé sur l’opportunité de tout confier à Amazon. Les matchs seront donc désormais accessibles via Amazon Prime, qui s’est fait connaitre en France avec la diffusion de Roland Garros au printemps. Le tarif global, ou réservé aux fans de football, pourrait bien augmenter légèrement, pour approcher les 10 euros par mois. Cela restera accessible à l’ensemble des fans de football, mais n’empêchera pas l’inévitable. Amazon Prime, qui perd déjà de l’argent, n’en gagnera clairement pas avec ce tarif d’abonnement. L’entreprise d’e-commerce va tout de même lâcher 259 ME par an jusqu’en juin 2024, sans compter les frais de production. Il faudrait donc quasiment 3 millions d’abonnés à 10 euros par mois pour s’approcher de l’équilibre. Mais ce n’est pas le but de la firme américaine, comme l’explique Nikos Smyrnaios, spécialistes des GAFAM, ces géants américains qui raflent tout. 

« Le service Amazon Prime, dans lequel vont s’intégrer les contenus sportifs, perd de l’argent. Alors que ça a coûté plusieurs centaines de millions à Amazon… Mais l’entreprise de Jeff Bezos peut très bien se permettre d’avoir une partie d’activité a priori non rentable, si à côté, une autre, énorme, est fortement profitable. L’une compense l’autre. C’est cela la vraie stratégie d’Amazon », a livré le chercheur dans les colonnes d’Ouest-France. Il est vrai que perdre quelques centaines de millions d’euros n’est pas dramatique pour Amazon si le fichier client augmente, et les données personnelles qui vont aider à augmenter le pouvoir de son site de commerce. Le dernier « Prime Day » lancé par Amazon a ainsi généré quasiment 10 milliards d’euros aux Etats-Unis, avec 250 millions d’articles vendus dans le monde. Sur deux jours...