TV : BeIN attaque Canal+, la guerre est déclarée

TV : BeIN attaque Canal+, la guerre est déclarée

Icon Sport

Alors que Canal+ et beIN Sports se rejettent la faute dans le dossier du lot 3 des Droits TV de la Ligue 1, la chaîne qatarie a décidé de déclarer la guerre à son ancien associé. 

La crise des Droits TV est loin d’être terminée en France ! Si Amazon poursuit tranquillement son bonhomme de chemin et se prépare à diffuser huit matchs par journée dès la reprise du mois d’août, Canal+ et beIN Sports n’ont toujours pas réglé leurs différents… À trois semaines du retour de la L1, personne ne sait si les rencontres du samedi 21 heures et du dimanche 17 heures seront diffusées. Car aucun des deux médias ne veut payer la LFP. Le 5 août prochain, la Ligue doit recevoir un premier versement, d’un montant de 55 millions d'euros sur les 332 ME annuels. Mais cette échéance, personne n’a envie de la prendre en charge, vu que le contrat signé en 2018, quand Mediapro avait raflé les Droits TV pour un montant record, n’est plus vraiment au prix du marché actuel.

BeIN envoie Canal+ devant le tribunal

Depuis l’annonce de l’arrivée d’Amazon dans le paysage audiovisuel du foot français, Canal+ a choisi d’abandonner la L1. Ce qui se confirme dans les faits, puisque la chaîne cryptée a bien rendu son contrat à beIN. Dans la foulée, la LFP a demandé au média qatari s’il comptait bien régler la facture. Une réponse négative est arrivée sur le bureau de Vincent Labrune, puisque beIN veut que Canal respecte son bail. Par conséquent, et histoire de ne pas être faussé dans cette affaire, beIN a saisi le tribunal de commerce de Nanterre ce jeudi, selon RMC. Via une procédure d'urgence, BeIN Media Group veut forcer Canal à payer pour le fameux lot 3 des Droits TV de la L1. Une audience est prévue mardi, et une réponse définitive à ce problème sera rendue en fin de semaine prochaine. Au moins, tout le monde sera fixé d’ici au retour de la L1. En tout cas, la direction de beIN se veut confiante « à 100 % » : « C'est un moyen de nous protéger dans cette situation de chaos ». Avec ce nouveau rebondissement, la guerre entre C+ et beIN est bien déclarée, et la Quatre pourrait se retrouver dans l’obligation de payer son contrat et de diffuser les matchs contre son gré...