TV : Al-Khelaïfi grand seigneur, BeIN ne coulera pas la Ligue 1

TV : Al-Khelaïfi grand seigneur, BeIN ne coulera pas la Ligue 1

Icon Sport

La semaine dernière, la LFP a lancé un nouvel appel d’offres afin de trouver un ou plusieurs diffuseurs solvables en remplacement de Mediapro.

Cette grande consultation ne concerne donc que les lots initialement détenus par le groupe sino-espagnol, un choix de la LFP qui ne passe pas auprès de Canal +. Et pour cause, la chaîne cryptée souhaitait également rendre son lot de deux matchs par journée (samedi à 21 heures et dimanche à 17 heures) afin que l’appel d’offres soit global et concerne 100 % des droits télévisuels du football français. Vincent Labrune ne l’entend pas de cette oreille, lui qui a bien l'intention de conserver les 330 ME par an de Canal + pour les deux matchs par semaine diffusés sur la chaîne cryptée.

La contre-attaque de Vincent Bolloré ne s’est pas fait attendre puisque Canal + a intenté une action en justice contre la LFP. Dans ce combat, la chaîne cryptée ne pourra toutefois pas compter sur le soutien de BeInSports, qui avait acquis ce lot en 2018 avant de le sous-licencier à Canal. Et pour cause, le journal L’Equipe fait savoir que BeInSports a fait le choix de ne pas s’associer à cette plainte, un choix fort de la part de Nasser Al-Khelaïfi, président du Paris Saint-Germain mais également de la chaîne qatarie. Il faut dire que la plainte de Canal aurait eu beaucoup plus de poids avec le soutien de BeInSports. Mais soucieux de la santé financière du football français, Nasser Al-Khelaïfi ne souhaitait pas enfoncer la Ligue 1 davantage. Une belle preuve de solidarité de la part du patron du PSG, dont les présidents de clubs français lui seront très certainement reconnaissants. Un véritable soulagement pour la LFP, qui espère vendre au meilleur prix possible les anciens lots de Mediapro tout en conservant les 330 ME annuels grâce au lot acquis en 2018 par BeInSports et sous-licencié à Canal +…