Sadran : « Même le PSG, l’OM et l’OL ne trouvent pas d’investisseurs étrangers »

Sadran : « Même le PSG, l’OM et l’OL ne trouvent pas d’investisseurs étrangers »

Photo Icon Sport

Dernièrement, le président toulousain n’avait pas caché sa vexation devant la publication des résultats financiers de l’exercice 2009-2010 (voir article), où un déficit de 8 ME était annoncé pour son club, très loin de l’équilibre annoncé par la DNCG au sujet du TFC. Cela a permis à Olivier Sadran de revenir plus longueurs, dans les colonnes de la Dépêche, sur les problèmes financiers que peuvent connaitre les clubs français par rapport aux autres championnats européens. Pour le dirigeant haut-garonnais, l’explication est assez simple, qu’elle concerne son club ou bien les ténors français.

« Ce qui est certain, c'est que notre endettement est très faible et qu'il se termine rapidement. Mais le vrai problème, c'est qu'on navigue aujourd'hui à vue. C'est la faute à la conjoncture de plusieurs éléments en même temps, la crise économique mondiale très forte, dont on n'est pas sortis, et qui a eu une conséquence directe sur notre billetterie, en baisse drastique ; une grande ville, où il y a beaucoup d'autres activités et où nous partageons le marketing avec d'autres clubs, puisque nous avons perdu 3 ME entre 2006 et 2008 ; enfin, l'absence de visibilité sur les droits TV, qui représentent aujourd'hui 65 % de nos revenus ! Des idées, j'en ai, et à revendre. Mais je n'ai aucune certitude. Et je veux éviter des situations que ce club a déjà connues… Mais aucun investisseur étranger n'est intéressé par un club français, même pas Paris ! Les clubs français ne sont pas des sociétés anonymes, ce sont toujours des sociétés anonymes sportives professionnelles (SASP), donc c'est compliqué à gérer, pour faire venir quelqu'un. Le PSG, Lyon, l'OM cherchent des investisseurs étrangers. Et si eux ne trouvent pas, moi, alors… », a laissé entendre un Olivier Sadran qui sait que son message sera forcément entendu à l’heure où les clubs français sont déjà boutés hors des Coupes d’Europe cette saison.