PSG : Ben Arfa réclame sa chance et exige une vraie concurrence !

PSG : Ben Arfa réclame sa chance et exige une vraie concurrence !

Photo Icon Sport

Ce dimanche matin, via les réseaux sociaux et dans un clip très travaillé, Hatem Ben Arfa a mis les choses au point concernant sa situation au Paris Saint-Germain. Et l'ancien niçois de promettre qu'il allait tout donner jusqu'à la fin de saison, même s'il souhaite qu'Unai Emery lui accorde sa chance, Hatem Ben Arfa n'étant pas loin de penser que les dés sont pipés. Un message véhiculé dans un clip esthétique à souhait, mais qui démontre que Ben Arfa est tout de même au bout du rouleau compte tenu de son faible temps de jeu au PSG. 

« Je me doutais qu’en venant à Paris, cela allait être compliqué, que j’arrivais dans un grand club etc, mais je ne pensais pas que cela allait être aussi compliqué. Et je continue à me battre, car ici c’est un club que j’aime profondément et je sais que je peux aider cette équipe. A chaque match, je sens et je sais que je peux aider cette équipe. Je me régale, car j’ai la chance de jouer avec de très bons joueurs, style Verratti etc, donc c’est un plaisir de s’entraîner avec des joueurs comme cela. Et grâce à cela, je garde ce plaisir. Moi, je ne revendique rien ici, ni un temps de jeu, ni un poste précis. C’est juste que je veux vraiment qu’on me donne ma chance et que je sente qu’il y a vraiment une concurrence dans cette équipe. Je suis un compétiteur, je suis un champion. Dans ma tête, je suis quelqu’un qui aime la gagne. C’est compliqué d’accepter cette situation d’être remplaçant. On peut accepter d’être sur le banc si on sait que c’est temporaire, ou qu’on peut changer quelque chose. Sinon, c’est comme si c’était une punition. Si on me donne ma chance, et je ne suis pas bon, je partirai de moi-même. Je comprendrai. Mais j’ai besoin qu’on me donne cette chance. Aujourd’hui, je n’accepte pas ma situation. C’est normal, car ça serait bizarre et grave d’accepter ça. Moi, ce qui est sûr, c’est que je ne vais pas lâcher parce qu’on a encore des choses à faire. Et puis après on verra. Ce que je peux vous dire, c’est que jusqu’à la fin de saison je vais essayer de continuer à forcer mon destin », a confié Hatem Ben Arfa, qui met ainsi une grosse pression sur Unai Emery et cela à moins d’une semaine de la finale de la Coupe de la Ligue face à Monaco, un très gros rendez-vous pour le PSG.