OM-ASSE : Les Stéphanois mal accueillis à Marseille, la sanction tombe

OM-ASSE : Les Stéphanois mal accueillis à Marseille, la sanction tombe

Icon Sport

Suite aux violents incidents survenus lors du match entre Nice et l’OM le week-end dernier entre des supporters et des joueurs, les interdictions de déplacement des ultras vont se multiplier…

La crise du Covid n’a rien changé pour les supporters. Alors que le retour des spectateurs dans les stades de L1 était attendu avec impatience, après une trop longue période de matchs à huis clos, le foot français a bien vite déchanté. Puisque dimanche dernier, des supporters niçois ont attaqué des joueurs de l’OM sur la pelouse de l’Allianz Riviera. Des images violentes qui ont fait le tour de l’Europe… Pas vraiment une bonne publicité pour le championnat de France. C’est donc pour éviter la multiplication de ce genre de débordements que le Ministère de l'Intérieur a décidé de resserrer le vis. Avec des choix immédiats, vu que le choc entre Marseille et Saint-Etienne, prévu samedi soir au Stade Vélodrome, se fera sans les supporters des Verts. 

Les supporters de l’ASSE et de l’OM sont trop violents

En effet, un arrêté va interdire, dès samedi minuit, « tout déplacement, même individuel, de supporters stéphanois entre les communes de la Loire, de l'Isère, de la Drôme, du Rhône, de l'Ardèche, de la Haute-Loire, du Puy-de-Dôme, de l'Allier, de la Saône-et-Loire d'une part, et sur la commune de Marseille (Bouches-du-Rhône), d'autre part ». Pour justifier cette nouvelle privation de libertés, le préfet n’a pas hésité à pointer du doigt les ultras des deux camps. « L'interdiction de déplacement est justifiée car les déplacements du club de l'ASSE sont fréquemment source de troubles à l'ordre public du fait du comportement violent de certains supporters. Considérant aussi que lors des matchs organisés à Marseille, certains supporters du club de l'OM font également fréquemment la preuve de leur comportement violent. Surtout que les relations entre les supporters de l'ASSE et de l'OM sont empreintes d'animosité », peut-on lire dans le communiqué officiel du Ministère de l'Intérieur, qui confirme donc que la place des supporters est de moins en moins grande en L1...