Nice-OM : Sampaoli et Galtier épargnés, Djellit sidéré

Nice-OM : Sampaoli et Galtier épargnés, Djellit sidéré

Icon Sport

Mercredi soir, la commission de discipline de la LFP a fait le choix de sanctionner l’OGC Nice, Dimitri Payet et Alvaro Gonzalez.

Le mach Nice-OM, interrompu il y a près de trois semaines en raison de l’envahissement de la pelouse par les supporters azuréens, sera à rejouer intégralement sur terrain neutre et à huis clos. De plus, Alvaro Gonzalez a écopé de deux matchs de suspension tandis que Dimitri Payet n’a pris que du sursis. Certains observateurs ont par ailleurs été étonnés que Christophe Galtier et Jorge Sampaoli, les entraîneurs de Nice et de l’Olympique de Marseille, soient totalement épargnés. Les deux hommes ont eu une attitude douteuse pendant les échauffourées, mais ont été snobés par la commission de discipline de la LFP. Une petite anomalie aux yeux de Nabil Djellit, lequel a indiqué sur le plateau de La Chaîne L’Equipe qu’il aurait trouvé logique que le coach français et son homologue argentin soient rappelés à l’ordre.

Djellit aurait sanctionné Galtier et Sampaoli 

« Je ne trouve pas normal que Galtier et Sampaoli n’aient pas été sanctionnés. Dans un monde normal, ce n’est quand même pas aux joueurs de calmer les entraîneurs. Ce ne sont pas aux joueurs de dire aux entraîneurs de ne pas aller se bastonner, c’est le contraire. Les U13, les U15, les U17 de l’OM qui ont vu Jorge Sampaoli qui voulait en découdre à Nice, ils en pensent quoi ? Comment voulez-vous ensuite passer des messages éducatifs ? Sampaoli, il en a déjà vu d’autres, je veux bien qu’il soit choqué mais quand même… » a lancé Nabil Djellit, pour qui Jorge Sampaoli et Christophe Galtier auraient au minimum pu écoper d’un match de suspension avec sursis, afin de marquer le coup. Pour rappel, Jorge Sampaoli avait été retenu par Dimitri Payet alors qu’il voulait en découdre avec les supporters niçois tandis que Christophe Galtier est soupçonné d’avoir frappé le directeur sportif de l’OM, David Friio.