Nice - OM : L’arbitre voulait l'arrêt total du match

Nice - OM : L’arbitre voulait l'arrêt total du match

Icon Sport

Si la Ligue Professionnelle de Football (LFP) et le Préfet ont poussé pour faire reprendre le match, l’arbitre de la rencontre, Benoit Bastien, n’était pas de cet avis affirme un site spécialisé.

Les graves incidents de dimanche soir à Nice font évidemment jaser et vont continuer d’agiter la toile pendant un petit moment. Après un envahissement de terrain et différents incidents, Benoît Bastien a ramené tout le monde, tant bien que mal, aux vestiaires. Beaucoup trop tard pour de nombreux observateurs car les jets de projectiles duraient déjà depuis le début de la rencontre. Les critiques envers l’arbitre sur ce point en particulier sont audibles. En revanche, celles sur la reprise du match, apparemment non. Pablo Longoria révélait déjà la position de Benoît Bastien dimanche soir après la décision prise de ne pas revenir sur le terrain. « L'arbitre était avec nous, il nous a confirmé, à Jorge Sampaoli et moi, que la sécurité n'était pas garantie. Sa décision était d'arrêter le match », assurait le président de l’OM dans une vidéo diffusée par le site officiel de l'Olympiques de Marseille.

L’arbitre de Nice-OM aurait confirmé son souhait de ne pas reprendre le mach

Les propos de Pablo Longoria sont confirmés par le rapport de l’arbitre, à en croire les informations recueillies par Le Phocéen. Benoît Bastien aurait inscrit dans son rapport sa volonté de ne pas reprendre le match car il estimait que l’intégrité physique des joueurs était toujours en danger. Le fait que l’arbitre de la rencontre ait écrit ceci pourrait être déterminant dans la décision finale prise par la LFP. A cet stade, rien n’est écarté : match rejoué, victoire donnée à l’OM ou score intact. L’article 549 du règlement de la LFP évoque ce cas de figure, à savoir des incidents graves, mais ne précise pas quel effet direct cela peut avoir sur le résultat sportif de cette rencontre de la 3e journée de Ligue 1. La Ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a réclamé de lourdes sanctions. Des premiers indices sur le dénouement de cette histoire devraient tomber mercredi, date à laquelle l’OM et l’OGC Nice sont convoqués par la commission de discipline.