Mediapro : Ménès et Riolo unanimes, ça « pue » pour la Ligue 1

Mediapro : Ménès et Riolo unanimes, ça « pue » pour la Ligue 1

Photo Icon Sport

Mediapro n'a pas réglé l'échéance qu'elle devait payer à la LFP, mettant le football français en danger. Pierre Ménès et Daniel Riolo sont d'accord, le dossier tourne au scandale et les clubs ont une grosse part de responsabilité.

Qu’on apprécie, ou pas, Vincent Labrune, c’est une évidence, le nouveau président de la Ligue Professionnel Professionnel a hérité d’un cadeau empoisonné de Didier Quillot et Nathalie Boy de la Tour avec ce contrat signé avec Mediapro, et qui avait pourtant été applaudi par tout le football lorsqu’il avait été paraphé. On se souvient des communiqués moqueurs contre ceux qui pensaient que le football français ne valait pas autant d’argent. Mais après seulement deux mois de compétition en Ligue 1, l’affaire tourne au fiasco, Mediapro ne pouvant pas régler dans les délais les sommes prévues pour pouvoir diffuser la Ligue 1 et la Ligue 2 sur la chaîne Téléfoot. Même si le groupe sino-espagnol est le principal accusé, Pierre Ménès et Daniel Riolo estiment que les clubs de L1 et la LFP sont aussi largement fautifs dans ce carnage, y compris dans la solution préconisée pour parer au plus pressé, à savoir faire un prêt.

« Droits télé : la LFP va solliciter un prêt pour compenser le non-versement de l'échéance due par Mediapro. Je sais pas si ça n’est le truc le plus inquiétant dans cette triste histoire (...) Ils sauvent les meubles mais là ça commence vraiment à puer », a lancé Pierre Ménès, qui dès la signature du contrat entre la Ligue de Football Professionnel et Mediapro avait annoncé des jours compliqués pour les clubs de Ligue 1. Et même s’ils ont parfois eu des mots pas très tendres l’un à l’encontre de l’autre, Daniel Riolo partage lui aussi l’avis du consultant de Canal+ sur cette histoire prêt fait par la LFP. « Encore un prêt ? Mais ils sont fous ? (...) Un premier prêt pour tenter d’effacer une erreur historique d’arrêter la saison. Un 2e contre un mariage absurde avec une entreprise bidon. Ils veulent donc définitivement tous couler notre foot en un an ? Nos présidents sont en dessous de tout ! », a répondu le journaliste de RMC.