La Ligue 1 crie victoire contre le piratage télé !

La Ligue 1 crie victoire contre le piratage télé !

Icon Sport

La Ligue de Football Professionnel se bat pour faire cesser le piratage des matchs de Ligue 1 à la télévision. Et elle pense avoir remporté une victoire historique contre ceux qui diffusent les rencontres sans payer.

Au jeu des gendarmes et des voleurs version football, les sites illégaux de streaming ont souvent eu un coup d’avance sur les instances sportives, rien ne semblant devoir bloquer l’expansion de la diffusions gratuite ou à faible coût des matchs de Ligue 1, mais également des compétitions européennes. Au point même que cela soit considéré comme un fléau majeur par les autorités. Lancée avec les diffuseurs dans un combat face aux pirates, la LFP se réjouit ce mercredi d’une victoire juridique qu’elle estime être majeure, à savoir la possibilité d’ordonner aux fournisseurs d’accès internet de couper le flux des sites concernés. Pour Vincent Labrune et la Ligue de Football Professionnel, c’est un pas de géant pour contrer le streaming illégal.

La Ligue 1 pense avoir mis KO pour un temps le streaming illégal

« La Ligue de Football Professionnel se félicite de la décision rendue le 17 mars dernier par le Président du Tribunal Judiciaire de Paris ordonnant, pour la première fois en France, le blocage par les FAI français de l’accès à des services IPTV pirates. Sur le fondement de l’article L. 333-10 du Code du sport, la juridiction a également ordonné le blocage de sites de streaming diffusant sans autorisation les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2. Cette décision très importante permettra à l’ARCOM de solliciter dans les meilleurs délais le blocage des sites miroirs et des sites non encore identifiés au stade de la saisine et de la décision rendue. La LFP tient à saluer la mobilisation de l’ensemble des acteurs ayant permis la mise en œuvre des blocages prévus par la loi. Face aux enjeux économiques pour le sport professionnel et amateur français, les pouvoirs publics et l’autorité judiciaire ont saisi combien il était urgent d’offrir une protection efficace des compétitions de football professionnel contre les atteintes graves et répétées dont elles font l’objet. Cette décision est une étape essentielle dans la lutte contre le piratage ayant permis l’adoption de la loi audiovisuelle d’octobre 2021 et vient concrétiser l’engagement de la Ligue de Football Professionnel. La LFP demeure mobilisée en vue de permettre, en concertation avec l’ensemble des intervenants, la protection efficace de ses compétitions », précise dans un communiqué la Ligue. On verra bien ce que cela donnera dans les semaines et les mois qui viennent, les pirates ayant souvent trouvé des moyens de rebondir.