L1 : Todibo attaque frontalement les arbitres

L1 : Todibo attaque frontalement les arbitres

Défenseur central de l’OGC Nice, Jean-Clair Todibo a vu rouge au bout de neuf secondes de jeu ce dimanche face à Angers.

Forcément, la suite a été très compliquée par le Gym avec au final une défaite 0-1 face au SCO qui met les Azuréens en situation très délicate au classement. Cette action quasiment sur le coup d’envoi va en tout cas beaucoup faire parler, surtout que le défenseur niçois a décidé de ne pas se taire. S’il commet une faute réelle sur un joueur qui pouvait se créer une occasion, il n’a pas fait de geste violent ni annihilé une occasion de but manifeste, mais il s’est quand même vu brandir un carton rouge direct par Bastien Dechepy. La VAR n’a pas déjugé l’officiel et l’exclusion a été confirmée. Une décision que ne comprend pas l’ancien joueur du FC Barcelone, qui a décidé de s’en plaindre via les réseaux sociaux.

Todbio appelle la LFP à l'aide

S’il n’est pas parti trop loin malgré son énervement évident, il a pointé du doigt le comportement des arbitres, qui dégainent les cartons rouges à tour de bras cette saison, sans que ce soir forcément toujours justifié. « Un choix arbitraire qui me choque et qui condamne mon équipe à commencer le match avec un gros désavantage. Les décisions des arbitres en ce début de saison sont très discutables, voire même scandaleuses et j'espère que la LFP fera quelque chose pour y remédier », a livré le défenseur français, pour qui de nouvelles directives doivent être données aux arbitres, alors que le début de saison en Ligue 1 a été marqué par 21 cartons rouges directs, pour 34 exclusions au total. La Ligue 1 cartonne, mais pas forcément de la manière attendue. Il n’y a en effet plus que quatre clubs qui ont toujours terminé à 11 cette saison : Lorient, Toulouse, le PSG et Lille.