L1 : Pas de public, la LFP va faire Disneyland dans les stades

L1 : Pas de public, la LFP va faire Disneyland dans les stades

Photo Icon Sport

Même si la possibilité de voir 5.000 spectateurs assister aux matchs de Ligue 1 est envisagée, la LFP a des idées pour masquer la misère de cette situation imprévisible.

Si du côté de la LFP on a vite décidé de stopper la saison de Ligue 1, on regarde évidemment comment les choses se passent en Allemagne où la saison a repris dans des stades vides. Mais après s’être comporté de manière très prudente, la ministre des Sports affirmant sans rire que « contrairement à l’Allemagne la France avait privilégié le sanitaire à l’économique », on envisage désormais d’autoriser la présence de 5.000 spectateurs lors des matches. Quoi qu’il en soit, du côté de la Ligue, Didier Quillot a déjà des idées afin de proposer un « spectacle » télévisuel qui convienne au grand public, et surtout à Mediapro, nouveau diffuseur de la Ligue 1 qui en voudra pour son argent. Dans le Journal du Dimanche, le dirigeant de la Ligue explique sa vision de ce foot post-Covid19. « Il s’agit de transformer cette contrainte en opportunité, de substituer l’absence de public par des innovations », précise Didier Quillot.

Et le JDD en dit un peu plus sur les idées qui sont actuellement envisagées par les têtes pensantes du football français. « Il va être demandé aux clubs des accompagnements sonores dans les stades, pour ambiancer les rencontres et éviter que les enceintes sonnent creux à l’antenne. L’absence de public pourrait permettre d’installer des caméras supplémentaires dans les tribunes, avec des angles de vue nouveaux. La pose de bâches dans les virages est également à l’étude : des cache-misère qui reproduisent le public, comme les Allemands le font déjà dans certains stades », explique l’hebdo. Globalement, la Ligue de Football Professionnel va essayer de mettre un peu de vie dans des stades sans public avec des artifices qui, on l'a vu en Allemagne, ne font pas véritablement illusions.