L1 : Le retour du public, Paris et Marseille peuvent pleurer

L1 : Le retour du public, Paris et Marseille peuvent pleurer

Photo Icon Sport

Si la situation sanitaire le permet, quelques milliers de spectateurs seront de nouveau autorisés dans les stades de Ligue 1 à partir de janvier prochain. Mais cette nouvelle ne sera pas accueillie de la même manière selon les clubs.

A l’occasion d’une rencontre avec des représentants du football français, Emmanuel Macron a été clair : les matchs resteront à huis clos jusqu’à la fin de l’année civile. Puis le Président de la République, en fonction de l’évolution de la crise sanitaire, envisagera des huis clos partiels à partir de janvier prochain, en tenant compte des capacités de chaque stade. Un critère qui risque de faire des malheureux. Car d’un côté, certains clubs n’en souffriront pas trop. C’est notamment le cas de l’AS Monaco dont l’affluence moyenne était de 6 642 personnes la saison dernière. Et qui, sur la base du calcul à 4 m² par spectateur, serait autorisée à amener 4 125 fans à Louis-II.

En revanche, d’autres formations comme le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille seraient davantage pénalisés. En effet, Sportune rappelle que le champion de France possédait le meilleur taux de remplissage (99%) la saison dernière. Les 11 857 spectateurs (pour 47 428 sièges) seraient donc peu nombreux par rapport à la demande habituelle.Tout comme les 16 557 supporters que le club phocéen pourrait accueillir malgré son affluence moyenne à 66 226 personnes la saison dernière. Bien sûr, toutes les écuries seront ravies de retrouver une partie de leur public, mais le manque à gagner serait différent pour chaque équipe.