L1 : Le Graët et « les blacks applaudis », SOS Racisme s’étouffe

L1 : Le Graët et « les blacks applaudis », SOS Racisme s’étouffe

Photo Icon Sport

En réaction aux accusations de Neymar contre le Marseillais Alvaro Gonzalez, le président de la Fédération Française de Football Noël Le Graët a estimé que le racisme n’existait pas dans le monde du ballon rond. Sans surprise, sa déclaration fait polémique.

Si la Ligue de Football Professionnel s’occupe activement de l’affaire Neymar-Alvaro Gonzalez, ce n’est pas le cas de la Fédération Française de Football. De son côté, l’instance dirigée par Noël Le Graët suit ces accusations de racisme de très loin. « Je ne sais pas ce qu'il a dit, je n'ai pas écouté », a reconnu le président sur BFM Business, avant d’affirmer que le monde du football n’était pas touché par ce fléau.

« Le racisme en France et dans son ensemble, c’est moins d’1 % de difficultés. Quand un black marque un but, tout le stade est debout. Très franchement, le phénomène raciste dans le sport et dans le foot en particulier n’existe pas », a estimé Noël Le Graët, dont les propos ont évidemment choqué. En effet, SOS Racisme n’a pas tardé à critiquer la sortie du dirigeant.

« Une analyse digne du café du commerce »

« Une fois de plus, il apparaît que les instances dirigeantes du football sont réticentes à prendre le problème avec sérieux, au point d'entendre l'un des principaux dirigeants du football français expliquer qu'il ne s'est pas penché sur cette affaire, avant de déployer une analyse digne du café du commerce : ainsi, selon Noël Le Graët, le fait que "les blacks" sont applaudis dans les stades quand ils marquent des buts est la preuve d'un écosystème sportif exempt de problématique de racisme », s’est étonné l’association, en invitant la ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu à intervenir.