L1 : La saison stoppée ? Les joueurs refusent de porter le chapeau

L1 : La saison stoppée ? Les joueurs refusent de porter le chapeau

Photo Icon Sport

Du côté de l'UNFP, on est scandalisé que les footballeurs soient pointés du doigt alors que l'on ne sait pas si la Ligue 1 reprendra ou pas.

Un sondage réalisé en fin de semaine passée par le syndicat des footballeurs (UNFP) a montré qu’à une large majorité ces derniers n’étaient pas favorables à une reprise de la saison de Ligue 1 et de Ligue 2. Forcément, cela a provoqué de nombreuses réactions souvent très peu positives à l’encontre des joueurs. Mais pour Philippe Piat, il est tout de même un peu fort que l’on puisse reprocher aux footballeurs de défendre leurs intérêts et surtout le fait qu’ils soient préoccupés par leur santé, au moment même où le gouvernement admet ne pas tout connaître de la suite des événements en cette période d’épidémie de coronavirus. Avant de faire des choix, l’UNFP estime qu’il faut être patient et qu’il est inutile de pointer du doigt les acteurs de la L1.

Sur BFM, le co-président du syndicat des joueurs a tenu à remettre les pendules à l’heure. « De manière majoritaire, les joueurs sont inquiets et ils le font savoir à travers notre sondage. C’est leur état d’esprit au moment où nous les interrogeons, il y a quelques semaines, ils étaient moins inquiets, mais là ils le sont plus. Ils n’arrivent pas à déchiffrer la manière dont le championnat serait reconduit ou arrêté (…) Avoir peur du virus, c’est normal, tout le monde en a peur. En ce qui concerne la réathlétisation, ils savent et nous savons tous que lorsqu’on arrête pendant deux mois, ce qui n’est jamais arrivé dans le passé, il faut au minimum cinq semaines selon les médecins. Les calculs que l’on fait est de savoir quand la reprise sera effective et la manière dont elle se fera. Où est-ce que cela va nous amener? Est-ce que l’on pourra vraiment terminer le Championnat, les 38 matchs ou pas (...) On dit que les footballeurs sont très bien payés, mais il y a des stars comme Neymar, mais il y a aussi d’autres joueurs, et il n’est pas bon de généraliser (...) Là, on tente de nous faire porter la responsabilité de dire que l'on ne veut pas continuer le championnat, ce n'est pas vrai. On voudra continuer le championnat en respectant un certain nombre de règles et nous attendons de connaître ces règles », a précisé Philippe Piat, clairement agacé de ce mauvais procès fait à ceux qui souhaitent seulement avoir des certitudes et pas des promesses.