L1 : La LFP blacklistée par les banques ? Les clubs en panique

L1 : La LFP blacklistée par les banques ? Les clubs en panique

Photo Icon Sport

Conseil d’administration ce matin, assemblée générale cet après-midi, les clubs français ont rendez-vous à la LFP pour savoir précisément où en est le fiasco des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

Pour le moment Médiapro refuse de payer, prétextant une demande de réduction de son contrat face à la crise sanitaire, et c’est tout le football français qui tousse. La LFP essaye de briser ce fameux contrat qui n’est pas respecté, et Vincent Labrune s’active. Si c’est la panique au sein de la rédaction de Téléfoot, où un arrêt définitif de la chaine est toujours envisagé très prochainement, aucune solution n’a été trouvée par le conciliateur du tribunal de commerce de Nanterre. Résultat, l’échéance de décembre n’a pas été versée par Médiapro, et les clubs comptaient sur cet argent qui devait leur être déposé le 18 décembre prochain.

Ce ne sera bien évidemment pas le cas, et les comptables des clubs pros s’arrachent les cheveux. Car la question est désormais ouverte, sans ces apports financiers, comment les clubs vont-ils tenir, eux qui ont multiplié les prêts, soit de manière individuelle, soit par le biais de la LFP qui avait réussi à se faire prêter 120 ME en octobre pour compenser les pertes de revenus. Mais selon RMC, plusieurs dirigeants de clubs estiment que la Ligue n’aura pas les arguments financiers, et notamment la capacité de remboursement et les garanties, pour effectuer à nouveau une telle opération. Les clubs se préparent donc à oeuvrer eux-mêmes pour sauver leur peau sur le plan économique, avec l’objectif d’alimenter les comptes rapidement. Car l’argent pourrait brutalement manquer début janvier, et la crainte d’un report des salaires est pour la première fois franchement évoquée dans certains clubs.