L1 : Caïazzo l'avoue, la France cale son mercato en mode ruiné

L1 : Caïazzo l'avoue, la France cale son mercato en mode ruiné

Photo Icon Sport

Quelques heures après l’annonce de l’arrêt définitif de la Ligue 1, Didier Quillot évoquait les dates du prochain mercato en France.

Le directeur général de la Ligue de Football Professionnel indiquait notamment qu’il n’y avait pas de raison pour que le mercato ne démarre pas normalement, à savoir à la mi-juin jusqu’à la fin du mois d’août. Reste que si les autres championnats vont à leur terme, alors cela voudrait dire que le mercato allemand, anglais, espagnol et italien ne débuterait qu’aux alentours du mois de juillet, à la fin des compétitions. Pour Bernard Caïazzo, il serait donc totalement irresponsable d’ouvrir le mercato français en décalé des autres championnats. Lors d’une conférence de presse du syndicat des clubs Première Ligue ce dimanche, le président de l’ASSE a ainsi prévenu qu’il faudrait sans toute revoir les dates du mercato afin de permettre aux clubs français de vendre leurs joueurs dans des conditions normales.

« Ce n’est pas défini, tout dépendra des autres championnats. S’ils se terminent plus tard que prévu, il faudra décaler notre mercato pour s’adapter. C’est le conseil d'administration de la Ligue qui décide des dates du mercato. Nous sommes un pays vendeur, on doit se caler sur les pays acheteurs. Donc on ne peut terminer ni avant ni après ces championnats. Dans les autres championnats, ça pourrait se terminer le 2 octobre. On ne pourra pas démarrer le 9 juin car la FIFA limite à 12 semaines consécutives » a d’ores et déjà prévenu le président de Saint-Etienne, pour qui il est bien évidemment indispensable que le mercato français soit calé sur celui de l’Espagne, de l’Angleterre, de l’Allemagne et de l’Italie. Un constat évident qui sera certainement partagé par l’ensemble des présidents de clubs de Ligue 1…