L1 : Amazon se moque totalement de Canal+

L1 : Amazon se moque totalement de  Canal+

Le grand patron d'Amazon Video Sports a dévoilé les grandes lignes de ce que sera la Ligue 1 sur la chaîne qu'il s'apprête à lancer via son service. Mais Alex Green n'a pas du tout l'intention de discuter avec Canal+.

On l’a appris ce mardi, Canal+ a décidé de tourner définitivement le dos à la Ligue 1 en cassant le contrat que la chaîne cryptée avait avec BeInSports pour la diffusion de deux des dix matchs de chaque journée de championnat. Deux rencontres qui devraient donc être diffusées sur la chaîne sportive qatarie, même s’il est évident que du côté de BeinSports on va également dénoncer ce contrat jugé désormais obsolète puisqu’il avait été négocié avec la LFP à l’époque de Mediapro. Dans cet imbroglio, une chose est certaine, Amazon n’a pas l’intention de diffuser ces deux matchs, et encore moins de négocier avec Canal+, contrairement à ce qu’avait tenté de faire, en vain, la chaîne de Jaume Roures. Dans un entretien accordé à L’Equipe, Alex Green, patron des sports pour Amazon Prime Video Europe, n’a pas tourné autour du pot.

Ces fameux deux matchs dont plus personne ne veut, la Ligue risque de se les manger, car Amazon n'est pas preneur. « Je n'ai pas fait d'offre sur le marché français pour d'autres droits sur le foot ou d'autres sports. Nous avons déjà beaucoup de football, plus de 600 matches par saison entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Aujourd'hui, nous avons le contenu que nous avons, au prix que nous proposons, c'est bien pour les fans », a précisé le dirigeant d’Amazon. Et ce dernier de balayer l’hypothèse d’une négociation avec Canal+ pour permettre de diffuser sa chaîne via satellite ou MyCanal. « On n'a pas parlé avec Canal et on n'a pas prévu de le faire. On a déjà un gros réseau de distribution, avec des millions de membres Prime en France. C'est vraiment facile de trouver les services de Prime Video, nous sommes déjà sur plusieurs boxes internet, celles d'Orange, Bouygues, SFR, Free (...) On est disponible sur un large nombre d'objets connectés comme les smartphones, les télés connectées, les consoles de jeux. C'est vraiment facile de trouver Prime Video. On est très à l'aise sur le sujet de la distribution », a précisé Alex Green, qui démontre qu’il ne craint pas l’hostilité de Canal+.