Droits TV : Free a tout compris et menace la Ligue 1

Droits TV : Free a tout compris et menace la Ligue 1

Après Canal + et BeInSports, c'est au tour de Free de vouloir renégocier son contrat avec la Ligue de football professionnel.

Après le fiasco Mediapro, le feuilleton autour des droits TV de la Ligue 1 a bouleversé le quotidien du football français. S'estimant lésé par le nouvel appel d'offres, Canal + n'avait pas hésité à attaquer la Ligue en justice. Si depuis, la chaîne cryptée a récupéré les droits de la diffusion de l'intégralité du championnat de France, c'est maintenant Free, jusqu'ici relativement silencieux, qui est sorti du bois pour obtenir une réduction auprès de la LFP. Rappelons que la société de Xavier Niel dispose des droits pour diffuser les meilleurs moments et notamment les buts des matchs de Ligue 1 sur les terminaux mobiles en très léger différé.  Si l'on en croit les informations du journal l'Equipe, Free aurait réclamé dans un courrier une réduction sur la somme à payer (41,8 millions par an).

Selon Thomas Raynaud, directeur général du groupe de Xavier Niel, la valeur de la L1 a fortement baissé depuis la crise du Covid-19. En plus d'une réduction sur la facture, Free aimerait abandonner ses droits pour qu'ils soient remis en jeu. Argument supplémentaire, au-delà de la perte de valeur du championnat de France, l'opérateur ne dispose plus de l'exclusivité de l'intégralité de la L1 depuis l'accord passé entre la LFP et Canal +. À l'heure actuelle, il reste environ 14 millions d'euros à payer en deux échéances d'ici le mois de juin. Toujours d'après l'Equipe, Vincent Labrune, nouveau patron de la LFP, a répondu le 19 février à Free via un courrier, exprimant une réponse négative aux demandes de Thomas Raynaud. Malgré tout, l'opérateur n'a pas formulé de menace de « non-paiement » comme Canal + ou Mediapro ont pu le faire par le passé.