Coronavirus : Les joueurs menacés, la Ligue 1 suspendue ?

Coronavirus : Les joueurs menacés, la Ligue 1 suspendue ?

Photo Icon Sport

Mardi, la LFP a annoncé que la totalité des matchs de Ligue 1 se disputeront à huis clos jusqu'au 15 avril prochain afin de limiter la propagation du coronavirus.

Avec 1700 cas et près de 35 morts, la France est le deuxième pays européen le plus touché par le Covid-19, derrière l’Italie. Raison pour laquelle il serait peut-être plus prudent de suspendre purement et simplement le championnat de Ligue 1 selon Waldemar Kita. Dans un entretien accordé à RMC Sport, le président du FC Nantes a invité les instances compétentes à imiter la Suisse ou encore l’Italie, qui ont suspendu temporairement leur championnat afin de protéger un maximum la santé des joueurs et des staffs techniques.

« Il y a une perte économique, c’est clair. Maintenant, ce qu’il ne faut pas oublier, c’est qu’on diminue les risques en faisant un huis clos, mais il faut penser aussi aux joueurs. Car les joueurs, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de spectateurs qu’ils ne risquent pas de ramener le virus avec eux et se le redonner. Il y a aussi le personnel, le staff, tout un groupe qui est là. Je pense qu’on ne se préoccupe pas du tout de la santé des joueurs » a indiqué le président du FC Nantes, avant de poursuivre.

« La meilleure solution, comme la Suisse l’a fait, c’est d’arrêter pendant 15 jours à trois semaines l’activité. Ne pas faire les matchs du week-end et les reculer 15 jours après. On aurait pris un peu le temps de la réflexion. Cela nous aurait permis de nous organiser. Est-ce qu’on joue plus tard ? Est-ce que qu’on joue plusieurs fois dans la semaine tous les trois ou quatre jours ? Cela aurait pu être différent ». Reste à voir si cette recommandation de Waldemar Kita sera suivie alors que dans le camp de la LFP et notamment de Didier Quillot, on a milité à 100 % pour que le championnat se poursuive afin de ne pas accuser un retard dans le calendrier en prévision de l’Euro 2020.