Canal+ : Un appel d'offres sans offre ? Il craint la cata pour la Ligue 1

Canal+ : Un appel d'offres sans offre ? Il craint la cata pour la Ligue 1

On connaîtra ce lundi 1er février les résultats de l'appel d'offres des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Du moins si la LFP reçoit réellement des propositions sérieuses. 

C’est peu dire que les dirigeants des 20 clubs de Ligue 1 et des 20 clubs de Ligue 2 vont suer à grosses gouttes jusqu’à lundi midi, au moment où la LFP refermera officiellement l’appel d’offres des droits TV. Dans un monde idéal, Canal+ fera une belle proposition et raflera les quatre lots mis en « vente », puis annulera sa procédure devant le tribunal de commerce de Paris. Mais, alors que ce rendez-vous se profile, et que le football français retient son souffle, des spécialistes des droits TV sont eux nettement moins optimistes concernant une fin heureuse dès ce lundi 1er février. Ancien patron d’Eurosport en France, et désormais consultant, Arnaud Simon pense que cet appel d’offres est déjà torpillé par la décision de Canal+ de le contester devant le tribunal, car personne ne va oser s’avancer compte tenu de l’état juridique de ce dossier ou à un prix beaucoup trop faible.

Sur le site d’Eurosport, le consultant s’explique. « Il y a des très grandes chances que le prix de réserve fixé par la LFP ne soit pas atteint. Je n'ai pas de boule de cristal, mais on va vers ça, l'appel d'offres s'est fait trop rapidement, le contexte juridique n'est pas clarifié. C'est comme si vous vouliez acheter un appartement, mais que l'appartement d'à côté, le propriétaire a attaqué le promoteur et que cela peut mettre en péril votre achat. Et bien vous n'avez plus envie d'acheter », explique Arnaud Simon, guère optimiste pour cet appel d’offres lancé par la Ligue de Football Professionnel dans la foulée du fiasco Mediapro-Téléfoot. Réponse à tout cela lundi après 12 heures.