Vladimir Poutine « pendu », la guerre débarque dans les tribunes

Vladimir Poutine « pendu », la guerre débarque dans les tribunes

Vladimir Poutine s'est invité, bien malgré lui, pour le choc du championnat polonais entre le Lech Poznan et le Legia Varsovie. Les supporters du second club ont montré à leur manière leur désapprobation concernant la guerre menée par le président russe en Ukraine.

Certains ultras aiment réaliser des tifos impressionnants que ce soit par la forme ou dans le fond des idées représentées. Samedi, pour le choc du championnat polonais entre Lech Poznan et le Legia Varsovie, les supporters du club visiteur ont voulu frapper fort. Dans le contexte de la guerre en Ukraine, ils ont déployé un tifo à l'effigie de Vladimir Poutine. Le chef du Kremlin n'est pas dans une posture très avantageuse puisqu'il est dessiné avec une corde autour du cou, une pendaison symbolique qui a évidemment frappé les esprits.

Vladimir Poutine pendu par les supporters polonais

Le président russe est également affublé du maillot du Spartak Moscou. Un geste à forte connotation politique dans un pays, la Pologne, très hostile comme toute l'Europe à la guerre menée par la Russie en Ukraine. De plus, cette référence au club moscovite vise aussi l'adversaire du Legia, le Lech Poznan, qui entretient des relations amicales avec le Spartak. Cette banderole a été déployée après le quart d'heure de jeu et a été maintenue pendant cinq minutes avant que finalement elle ne soit retirée. Même si les messages politiques sont rarement les bienvenus dans les stades de football, nul doute que la fédération polonaise de football ne prendra aucune mesure contre les supporters du Legia.