Sextape : Karim Benzema absent du procès, il a une bonne excuse

Sextape : Karim Benzema absent du procès, il a une bonne excuse

Icon Sport

Poursuivi pour « complicité de tentative de chantage » dans la célèbre affaire dite de la « sextape » de Mathieu Valbuena en 2015, Karim Benzema ne se présentera pas à son procès qui débute ce mercredi 20 octobre.

C’est à partir de mercredi que doit se tenir à Versailles le procès qui fait suite à l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Un procès pour lequel Karim Benzema ne devrait pas être présent en personne, selon les informations obtenues par le journal L’Equipe. Et pour cause, l’attaquant du Real Madrid et de l’Equipe de France fait face à un intense calendrier avec le club espagnol. Il affronte mardi soir le Shakhtior Donetsk, à Kiev en Ligue des Champions avant de se déplacer à Barcelone dimanche à 16h15 dans le cadre du Clasico le plus suivi du monde. Dans ce contexte et face à un calendrier aussi tendu, l’attaquant de l’Equipe de France a de bonnes chances de ne pas se présenter à son procès. Rien de grave selon le quotidien national, qui explique que Karim Benzema peut être représenté juridiquement par ses conseils, Sylvain Cormier et Antoine Vey.

Benzema, un calendrier chargé avec le Real Madrid 

Il y a six ans, soit le 5 novembre 2015, Karim Benzema est déjà passé en comparution devant la juge Nathalie Boutard. L’Equipe a rapporté les propos lancés à l’époque par le buteur de l’Equipe de France, homme fort des Bleus lors du sacre en Ligue des Nations il y a deux semaines. « J'étais à un déjeuner avec Karim Zenati. Une personne est venue me remettre un coussin Louis Vuitton [...] Elle m'offre le coussin, elle s'assoit, elle me dit bonjour mais je ne l'écoutais pas, car je ne la connais pas. Elle dit qu'il existe une vidéo sur Mathieu Valbuena, une vidéo chaude. Et à ce moment-là, je lui ai dit : "Arrête-toi tout de suite, je ne veux pas en entendre parler". Cette personne est restée, on a continué à manger et on s'est séparés » avait expliqué à l’époque Karim Benzema, dans des propos relayés par L'Equipe. Le buteur tricolore a par la suite été poursuivi par les enquêteurs et fait l'objet d'une accusation de complicité de tentative de chantage.