Brésil : Alcool à gogo, la descente aux enfers de Ronaldinho

Brésil : Alcool à gogo, la descente aux enfers de Ronaldinho

Icon Sport

Du haut de ses 40 ans, Ronaldinho vit un moment très difficile sur le plan personnel et ses proches s’inquiètent sérieusement pour l’ancien artiste du PSG.

Le 21 février dernier, Ronaldinho vivait un drame avec la disparition de sa mère des suites du coronavirus. Depuis, l’ancien milieu offensif du PSG et du FC Barcelone traverse une véritable crise sur le plan personnel. Dans les colonnes du journal AS, son entourage a tiré la sonnette d’alarme, confiant notamment que Ronaldinho consommait énormément d’alcool et s’enfonçait moralement. Un discours alarmiste qui ne manquera pas de chagriner les supporters du PSG et de la sélection brésilienne ainsi que les millions de fans de Ronaldinho, idole des amoureux du football samba dans les années 2000.

« Ronaldinho commence à boire de la vodka, du whisky, du gin le matin et ne cesse de boire que le lendemain matin. Nous avons remarqué que c'est devenu plus fréquent depuis la mort de sa mère » confie un proche de Ronaldinho dans les colonnes du journal madrilène avant de poursuivre sur le manque de sérieux de l’ancien joueur vis-à-vis des règles sanitaires en vigueur en raison de la pandémie de coronavirus à travers le monde. « Il fait des barbecues, il danse, il va toujours très loin. Il vit dans une forteresse avec tout ce dont il a besoin. Il a un cœur immense et essaie d'être généreux avec ses amis, mais ils ne sont pas tous de vrais amis et je peux voir les dégâts qui lui sont infligés ». Des propos très inquiétants au sujet d’un joueur adoré de tous, mais dont le sérieux et le professionnalisme ont toutefois été remis en cause à de nombreux moments durant sa carrière. Ce fut notamment le cas au Paris Saint-Germain sous les ordres d’un Luis Fernandez ayant souvent eu l’obligation de le recadrer.