Ballon d'Or, les footballeurs africains défavorisés ?

Ballon d'Or, les footballeurs africains défavorisés ?

Icon Sport

La finale de la Ligue des champions entre Madrid et Liverpool ressemble aussi à une finale pour le Ballon d'Or entre Karim Benzema et Sadio Mané. Le joueur français a-t-il un avantage extra-sportif ?

C’est un duel entre deux monstres européens qui se dispute ce samedi au Stade de France en finale de la Ligue des champions, le choc entre le Real Madrid et Liverpool étant ce qu’il se fait de mieux en Europe depuis des années. L’intérêt est tel pour ce match que les billets atteignent des records au marché noir, le moindre ticket étant revendu au-delà de 1.500 euros. Dans cette rencontre, il y a un autre duel à distance, c’est celui qui oppose Karim Benzema, étincelant avec les Merengue en Liga et en C1, à Sadio Mané, qui n’a pas été champion d’Angleterre, mais a décroché la Coupe d’Afrique des Nations avec le Sénégal et a en plus été décisif dans la qualification sénégalaise pour le Mondial 2022 au Qatar lors de la doublé confrontation face à l’Egypte. Malgré cela, Mané semble derrière Benzema et pour Habib Beye, c’est hélas le prix à payer pour les footballeurs africains, souvent défavorisés dans la course au Ballon d’Or et cela depuis des années.

Plus facile d'être Ballon d'Or quand on joue pour un pays européen ou sud-américain

L’entraîneur du Red Star, consultant pour Canal+, avoue que si Karim Benzema a clairement un peu d’avance sur Sadio Mané, l’attaquant de Liverpool n’est pas aidé par sa nationalité. « Sadio Mané est devenu décisif dans de très grands matchs (...) Il a gagné la CAN, qualifié son pays pour la Coupe du monde. Il est vainqueur des deux Coupes d’Angleterre avec Liverpool, et il est encore en lice pour gagner le Ligue des champions (...) Karim Benzema ? Ce qu’il a fait est tout à fait exceptionnel. Il faut lui reconnaître l’énorme mérite de porter à lui tout seul, à certains moments, une institution comme le Real Madrid dans de très grands matchs de Ligue des champions (...)  Nul ne pourra crier au scandale s’il remporte le Ballon d’or. J’ai tendance à penser qu’il l’a déjà gagné et que, avec une victoire en Ligue des champions, il n’y aura plus de débat, explique, dans Le Parisien, Habib Beye, qui estime cependant que même sans cela, Benzema a un avantage sur Mané en raison de sa nationalité. Benzema représente l’équipe de France et reste sur une victoire dans la Ligue des nations, là où Mané a gagné la Coupe d’Afrique des nations. À quel niveau un titre continental avec le Sénégal est-il valorisé ? Le passé a prouvé que ça n’avait pas autant de poids qu’une performance d’une sélection de type France, Brésil ou Argentine (...) Si Mané le mérite, il faut qu’il soit élu comme Weah en 1995. Je pense néanmoins que le rayonnement d’une nation africaine est moins important que celui d’une nation européenne ou sud-américaine. Les résultats passés l’ont montré, même si le mode de vote a évolué. Des joueurs africains extraordinaires n’ont pas atteint le podium, comme Eto’o, Drogba et Mané. » Pour rappel, désormais le Ballon d'Or est attribué sur la saison, et pas sur l'année civile. Autrement dit, c'est ce samedi soir que le jury aura à faire son choix définitif pour le Ballon d'Or 2022, même si les votes n'auront pas lieu demain.