Andy Delort a dérapé, il ne mettra « plus un pied » en Algérie

Andy Delort a dérapé, il ne mettra « plus un pied » en Algérie

Icon Sport

Focalisé sur son adaptation à Nice, Andy Delort a fait savoir à Djamel Belmadi qu’il souhaitait faire une pause d’un an avec l’Algérie.

Autrement dit, Andy Delort ne souhaite pas disputer la Coupe d’Afrique des Nations ni les qualifications pour la Coupe du monde afin de faciliter son adaptation à Nice. En revanche, l’ex-buteur de Montpellier est prêt à revenir pour le Mondial au Qatar en novembre 2022. Une « blague » pour Djamel Belmadi, sélectionneur de l'Algérie, qui ne décolère pas après les propos tenus par Andy Delort qui ne semble pas prêt de lui donner une seconde chance. Rien de plus logique selon Daniel Riolo, qui a estimé sur RMC que la carrière internationale d’Andy Delort était sans doute terminée.

« Comment veux-tu reprocher à Belmadi sa franchise et sa sincérité ? C’est un entraîneur que l’on connait depuis pas mal de temps, il parle, il ne gesticule pas, il ne fait pas de la communication. Il est naturel et comment veux-tu lui donner tort sur cette affaire Andy Delort ? C’est hallucinant. Cela élargie le débat à tous les clubs qui mettent une pression scandaleuse sur les joueurs pour qu’ils n’aillent pas à la CAN » a lancé Daniel Riolo, pour qui Andy Delort est clairement le méchant de l’histoire. Et l’éditorialiste de l’After Foot de poursuivre son argumentaire en pointant du doigt le choix de sélection très tardif d’Andy Delort en faveur des Fennecs.

Riolo catégorique sur l'avenir d'Andy Delort avec l'Algérie

« Cela se fait en Angleterre, en France… Les clubs mettent une pression aux joueurs africains, peu importe le pays. Il y a quelque chose qui est dérangeant et dans le cas de Delort c’est carrément un foutage de gueule car déjà à la base, c’est un peu un choix de sélection opportuniste. Il se trouve l’Algérie qui tombe du ciel et en plus derrière il se fout de leur gueule. Ce n’est pas que sa carrière internationale est terminée, c’est que le mec ne remet même pas un pied en Algérie » a conclu Daniel Riolo, pour qui Andy Delort peut définitivement oublier la sélection algérienne. Le journaliste de RMC a très certainement raison. Car les propos tenus plus tôt dans la semaine par Djamel Belmadi dans l’émission Rothen s’enflamme vont dans ce sens.

« C'est la grosse blague de l'année ! C'est ou de la grosse stupidité, ou le culot qui n'a pas de limite. J'ai dit mot pour mot ce qu'il a écrit mais on appelle les personnes. On dit les choses en face. C'est une décision lourde de sens. Il aurait dû s'adresser d'abord à la presse et à la population algérienne. Dire qu'il va mettre l'équipe nationale entre parenthèses et qu'il privilégie le club car il y a de la concurrence... Il me parle de la concurrence à Nice, mais il n'accepte pas celle qu'il y a en équipe nationale » a lancé Djamel Belmadi. Le sélectionneur de l’Algérie a par ailleurs fait une révélation tonitruante sur Nice et sur Islam Slimani, l’attaquant des Fennecs et de l’Olympique Lyonnais.

Nice voulait faire pareil avec Islam Slimani

Toujours au micro de la radio, Djamel Belmadi a dévoilé que Nice, qui convoitait Islam Slimani lors du mercato estival, a également demandé au buteur de l’OL de snober la CAN en cas de signature sur la Côte d’Azur. La réponse d’Islam Slimani a été catégorique. « Slimani était demandé par Nice. Fournier lui a proposé la même chose. Slimani a dit : ‘Même pas en rêve’. Deux poids, deux mesures. Chacun met son amour pour son pays au curseur qu’il veut » a lancé Djamel Belmadi, reconnaissant et élogieux envers Islam Slimani, beaucoup plus qu’envers un Andy Delort que les supporters des Fennecs ne devraient pas revoir de sitôt avec le maillot de l’Algérie sur le dos.