Super League : Des maillots à deux balles, la preuve de l’incroyable fiasco

Super League : Des maillots à deux balles, la preuve de l’incroyable fiasco

Mirror

Alors que le projet de Super League européenne a capoté en l’espace de quelques jours seulement sous la pression des suiveurs du football, le fiasco est total pour les dissidents de l’UEFA.

Leur coup était prévu depuis longtemps. Il y a une semaine, douze grands clubs européens lançaient officiellement le projet de Super League européenne, pour contrecarrer les plans de la Ligue des Champions. Si la plupart des clubs ont quitté le navire depuis, cet échec n’était pas vraiment prévu. Puisque le Mirror révèle que les clubs anglais concernés, à savoir Arsenal, Chelsea, Manchester City, Manchester United, Liverpool et Tottenham, avaient prévu de sortir une collection spéciale avec un maillot aux couleurs de la Super League. Chaque club avait créé des milliers de tuniques, qui devaient être vendues au prix de 35 euros dans différentes boutiques. Sauf que le projet a échoué, et les dirigeants anglais se retrouvent maintenant avec 70 000 maillots sur les bras. Pour limiter la catastrophe industrielle, ces maillot vont finalement être bradés à 2 euros, histoire que le stock puisse se vider, au moins un peu.

« Ou si vous voulez simplement l'acheter pour le brûler »

Ce sera le grossiste Wholesale Clearance UK qui aura cette lourde tâche de liquider le maximum de maillots. « Nous avons été chargés de relever le défi de trouver des acheteurs pour les maillots de football faisant la promotion de la Super League européenne. À moins que vous n'ayez vécu sous un rocher ces derniers jours, ce projet a été créé puis dissous en l'espace de deux jours. Pour vendre les maillots, nous avons une offre unique exclusive. Ce sont des tuniques en édition limitée des pires 48 heures pour tout fan de football. Ces maillots feraient également un bon cadeau pour les amis qui soutiennent les clubs, ou si vous voulez simplement l'acheter pour le brûler. Notre offre peut également vous intéresser », a lancé un porte-parole de la marque en ligne, qui joue donc sur l’ironie après l’un des plus gros fiascos de l’histoire du foot européen...