La Juve reléguée en Serie B, la menace tombe !

La Juve reléguée en Serie B, la menace tombe !

Icon Sport

Une enquête a récemment été ouverte en Italie concernant des irrégularités financières à la Juventus, notamment sur les transferts. Des problèmes extra-sportifs loin d’être anodins et qui pourraient coûter très cher à la Vieille Dame.

Engluée à la septième place de Serie A et humiliée en Ligue des Champions par Chelsea 4-0, la Juventus a vécu une semaine cauchemardesque sur le plan sportif. Comme si cela ne suffisait pas, le club turinois est maintenant dans le viseur de la justice italienne. En effet, la Juventus a subi une perquisition de ses bureaux dans le cadre d’une affaire liée à certains transferts jugés douteux de la Vieille Dame. Les Bianconeri sont accusés de falsifications de leur bilan comptable au moyen de plus-values faussées sur ces transferts entre 2018 et 2021, notamment l’arrivée en 2018 puis le départ cet été de Cristiano Ronaldo. Cet enquête vise en particulier le président du club Andrea Agnelli, son vice-président Pavel Nedved et l’ancien directeur sportif Fabio Paratici, en poste à Tottenham depuis.

Serie B et des Scudetto comme menace

Les sanctions contre la Juventus pourraient être importantes à en croire le président de l’association italienne des droits des consommateurs Codacons, Marco Donzelli. Ce dernier, dont l’association compte porter plainte contre le club, résume ce qui lui est reproché et les sanctions encourues par la Vieille Dame. « Si la Juventus avait acquis illégitimement un avantage sur les clubs rivaux avec des opérations de ce type, alors la régularité des derniers championnats de football échouerait et, en conséquence, la Fédération et l'Autorité de la concurrence du marché devront intervenir et sanctionner ceux-ci. Au-delà des responsabilités individuelles, le club ne sera pas exempt de sanction. Pour cette raison et pour protéger des milliers de fans, nous allons déposer une plainte auprès de l'Antitrust et du parquet fédéral demandant la relégation en Serie B de la Juventus et la révocation des derniers titres de champion remportés à l'ombre de ces opérations potentiellement illégales. », explique t-il à Tuttomercato. Une sanction terrible mais déjà connue par la Juventus. En effet, en 2006, les Turinois avaient été rétrogradés en Serie B pour le calciopoli, une affaire d'achats de matches et d'arbitres. La Juventus avait aussi perdu officiellement ses titres de champion 2005 et 2006.