Ita : L’Inter lance un appel pour le mercato d’Eriksen

Ita : L’Inter lance un appel pour le mercato d’Eriksen

Victime d’un arrêt cardiaque pendant l’Euro en juin dernier, l’international danois Christian Eriksen n’est pas autorisé à reprendre la compétition avec l’Inter Milan. Le règlement de la Serie A l’empêche de rejouer avec son défibrillateur. C’est pourquoi le club italien espère le prêter à l'étranger pour lui redonner du temps de jeu.

Quatre mois plus tard, le Danois Christian Eriksen n’a toujours pas repris la compétition. Le milieu offensif de l’Inter Milan, victime d’un arrêt cardiaque le 12 juin dernier, pendant le match de la phase de groupes de l’Euro perdu contre la Finlande (1-0), aimerait retrouver les terrains de Serie A. Mais le règlement du championnat italien l’en empêche en raison de son défibrillateur sous-cutané. Face à cette situation, le club milanais envisage donc de prêter son meneur de jeu à l’étranger pour lui redonner du temps de jeu.

L’Ajax pourrait lui tendre main

« Bien que les conditions actuelles du joueur ne soient pas de nature à permettre une activité physique sportive en Italie, ce pourrait être le cas dans d'autres pays où le joueur pourrait donc reprendre la compétition, a indiqué l’Inter Milan dans un communiqué relayé par Sport Mediaset. (...) Le transfert du joueur vers une équipe étrangère n'est pas exclu. » Voilà qui ressemble à un appel du pied. Reste à savoir si des clubs oseront prendre cette initiative. Aux Pays-Bas, l’Ajax Amsterdam, ancien club de Christian Eriksen, pourrait très bien lui tendre la main.

C’est effectivement l’équipe où évolue le polyvalent Daley Blind avec un défibrillateur. Le Nerazzurro pourrait donc se relancer au sein de son club formateur si ce dernier se manifeste. En attendant, l’Inter Milan, qui a reçu une compensation financière de l’UEFA, organisatrice de l’Euro durant lequel le joueur a été victime d’un arrêt cardiaque, envisage également de conserver son milieu offensif. Le pensionnaire de Serie A précise dans son communiqué qu’il « n'écarte pas l'éventualité d'obtenir le feu vert des autorités italiennes » malgré la situation de l’international danois, encore sous contrat jusqu'en 2024.