Real Madrid : Zidane demande un nouvel effectif au Père Noël

Real Madrid : Zidane demande un nouvel effectif au Père Noël

Photo Icon Sport

Après la défaite du Real Madrid contre le Shakhtar Donetsk (2-0) mardi en Ligue des Champions, l’entraîneur Zinédine Zidane se retrouve de nouveau sous pression. Mais pour le Français, son départ ne serait pas la solution.

Le Real Madrid éliminé dès la phase de groupes de la Ligue des Champions, le scénario était impensable il y a encore quelques semaines. Et pourtant, le club de la capitale espagnole s’est rapproché de la sortie en s’inclinant sur le terrain du Shakhtar Donetsk. De quoi remettre un coup de pression sur Zinédine Zidane, de nouveau annoncé sur la sellette. D’autant que cette fois, le Français ne pourra peut-être pas compter sur le soutien de tout son groupe.

C’est du moins l’information publiée par le quotidien catalan Sport, lequel affirme que le technicien a perdu confiance en plusieurs joueurs depuis le début de la saison.Des éléments comme le Belge Eden Hazard ou le jeune Martin Odegaard n’auraient plus les faveurs de Zidane, également déçu par le niveau de Marco Asensio et des attaquants brésiliens Rodrygo et Vinicius Junior. On apprend également que le comportement de Marcelo et Toni Kroos l'agace. Et l’on ne parle même pas du cas Isco, le milieu offensif qui n’entre plus dans les plans du coach madrilène depuis des mois.

Zidane la conscience tranquille

C’est pourquoi la source parle d’une rupture quasi totale avec une bonne partie du vestiaire. Zidane serait même prêt à se débarrasser de 70 % de son effectif. Quitte à ne conserver que Raphaël Varane, Ferland Mendy, Casemiro, Federico Valverde, Karim Benzema et quelques autres. Quant à son propre sort, l’ancien international tricolore serait serein, lui qui avait prévenu le président Florentino Pérez qu’un renouvellement du groupe était nécessaire cet été. Compte tenu de la crise sanitaire, la Maison Blanche n’en avait pas les moyens. Mais son entraîneur aurait désormais la conscience tranquille malgré la menace d’une éviction.