Ousmane Dembélé a trouvé plus imprévisible que lui : son agent

Ousmane Dembélé a trouvé plus imprévisible que lui : son agent

Icon Sport

En fin de contrat avec le FC Barcelone à la fin de la saison, Ousmane Dembélé suscite de nombreuses convoitises, notamment au PSG.

Dans quel club évoluera Ousmane Dembélé la saison prochaine ? Le suspense est total à ce sujet dans la mesure où l’attaquant du FC Barcelone, en fin de contrat au mois de juin, réserve souvent de grosses surprises au sujet de son avenir. Son départ du Barça ne semble faire aucun doute mais au vu de son retour en forme et de son entente fraternelle avec Pierre-Emerick Aubameyang, tout semble possible. Dans le même temps, Chelsea suit le dossier au même titre que le Paris Saint-Germain, qui rêve de recruter l’international français pour zéro euro. Du côté de Joan Laporta, président du FC Barcelone, on ne désespère pas de prolonger Ousmane Dembélé sans pour autant en faire une priorité absolue. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Believe (@o.dembele7)

Joan Laporta et l'imprévisibilité du clan Dembélé

Ce dossier est d’autant plus sensible que l’agent du joueur est imprévisible, comme le dirigeant catalan l’a poliment fait remarquer à la radio RAC 1. « J'aime beaucoup Dembélé. Je pense que c'est un grand joueur. Ce qui lui est également arrivé, c'est que, comme pour Sergi Roberto, nous lui avons fait une offre qui a expiré le 20 décembre... Si un accord est conclu, il le sera dans les limites établies. Je dirai avec tout le respect que je dois que l'agent est une boîte à surprises et que vous ne savez jamais ce qui peut arriver » a lancé Joan Laporta, pour qui l’imprévisibilité de Moussa Sissoko, qui n’est autre que l’agent d’Ousmane Dembélé, rend très difficile pour ne pas dire impossible les pronostics au sujet de l’avenir de l’international tricolore. Le Paris Saint-Germain, qui veut recruter Ousmane Dembélé afin de compenser l’éventuel départ de Kylian Mbappé vers le Real Madrid, est prévenu.

Même si le coup de son téléphone marquant "Leonardo PSG" sur son écran quand il est arrivé à l'aéroport de Barcelone au début de l'année, laissait déjà présager que tous les coups étaient permis.