Espagne : Une preuve accablante dans l'affaire Diakhaby-Cala ?

Espagne : Une preuve accablante dans l'affaire Diakhaby-Cala ?

D'après une émission de radio de Valence, Juan Cala aurait bien adressé des insultes racistes à l'encontre de Mouctar Diakhaby lors du match entre Cadix et Valence. Des propos captés par Movistar.

Quelques mois après l'épisode entre le PSG et Basaksehir en Ligue des Champions, c'est en Liga que le racisme a malheureusement encore frappé. Alors que le FC Valence affrontait Cadix, Mouctar Diakhaby décidait de quitter le terrain en plein match accompagné de ses coéquipiers suite à des insultes présumées racistes adressées par un joueur adverse. Juan Cala, le principal intéressé, a démenti avoir tenu de tel propos, déclarant que le défenseur français avait mal compris ou tout simplement inventé. Pourtant, selon l'émission de radio valencianne Tribuna Deportiva, les sons d'ambiance captés par le diffuseur Movistar+ disent le contraire.

Les propos tenus par le joueur de Cadix seraient terribles : « noir de merde, va pleurer » auraient capté les images détenues par Movistar. Une enquête a été ouverte par les instances du football espagnol. La commission de discipline évoquait posséder « des indices raisonnables » pour élucider l'affaire.

Diakhaby soutenu par son président

L'ancien joueur de l'OL a reçu un très grand soutien sur les réseaux sociaux et de la part du monde du football en général. Il est également soutenu à 100% par son club. Interrogé lors du podcast de The Athletic, le président du FC Valence Anil Murthy a pris la défense de son joueur, regrettant néanmoins le manque de soutien des autres clubs de Liga. « Je suis surpris qu'aucun club espagnol ne se soit prononcé pour soutenir la déclaration de Valence. De nombreux autres clubs à l'étranger l'ont fait. Mais fondamentalement, si nous ne supprimons pas cela, si les clubs n'agissent pas ensemble pour modifier les normes et les règles et sur la façon dont nous gérons ce type d'événements, je dirai: "Si faire des déclarations vous aide à vous dormir la nuit, allez-y mais ce n'est pas suffisant pour moi" » a regretté le boss du FC Valence. Une chose est sûre, cette histoire n'a pas finit de faire parler en Espagne.