Racisme : Juan Cala dément toute insulte contre Diakhaby

Racisme : Juan Cala dément toute insulte contre Diakhaby

Accusé directement par Mouctar Diakhaby de l’avoir traité de « noir de merde », Juan Cala a pris la parole ce mardi en conférence de presse pour donner sa version des faits.

Déterminé à parler malgré le fait que son club le lui ai déconseillé, le joueur de Cadix n’a évité aucun sujet, à commencer par les propos échangés avec le défenseur de Valence, et la polémique qui s’en est suivie. « J’ai vécu avec des chinois, des Sud-Africains, je suis allé en Guinée avec Kanouté et Benjamin. Ce qu’il se passe, c’est un show, je suis choqué. Nous sommes dans un football sans aucun public. Il y a 20-25 caméras, des micros partout, les autres joueurs, les arbitres, et personne n’a rien entendu. Je ne sais pas si Diakhaby l’a inventé, ou mal interprété. Je ne sais pas mais je ne l'ai jamais dit. Si c'est vrai, j'arrête le foot demain », a fait savoir le joueur espagnol, qui a aussi réagi au déferlement qu’il a subi sur les réseaux sociaux depuis l’arrêt du match pendant 30 minutes ce dimanche. 

« Depuis dimanche, mon avocat recueille les données pour engager une action en justice. J’ai reçu des messages de partout, beaucoup de soutien mais aussi un lynchage sur les réseaux. Il me semble que nous soyons en occident. Je ne sais pas ce qui est arrivé à la présomption d’innocence. Le problème est maintenant repris politiquement, utilisé pour gagner quelques voix. Maintenant, j’ai hâte de régler ce problème, et de commencer à me préparer pour le prochain match », a fait savoir Juan Cala, qui affirme avoir le soutien de l’ensemble de son club, du président à l’entraineur, et souhaiterait désormais des excuses publiques pour voir son nom être lavé. 

De son côté, Mouctar Diakhaby avait peu avant réitéré ses accusations, et demandé des sanctions à l’encontre du joueur de Cadix. « Je voulais parler de ce qui s’est passé à Cadiz. Après deux jours, je suis maintenant tranquille et je voulais en parler. À Cadiz, il y a un joueur qui m’a insulté. Les mots ont été : « n..... de mierda ». Il m’a dit ça. Je ne peux pas cautionner cela. C’est intolérable. Vous avez vu ma réaction et cela ne peut pas se passer dans la vie, ni dans le foot », a fait savoir l’ancien lyonnais, qui assure qu’un joueur de Cadix a souhaité présenter ses excuses pour faire reprendre le match, preuve que des propos racistes ont bien été prononcés selon lui.