Esp : L'argent magique n'existe pas, le Barça le jure

Esp : L'argent magique n'existe pas, le Barça le jure

Icon Sport

Malgré une énorme dette annoncée il y a un an, le FC Barcelone s'est montré particulièrement gourmand sur le mercato. Pour financer ses transferts, Joan Laporta a été contraint de vendre des droits du club catalan.

Le club qui réalise actuellement le plus beau mercato est peut-être le Barça. Avec les arrivées de Lewandowski, Raphinha, Kessié, Koundé et Christensen, le club catalan est de nouveau armé pour jouer sur tous les tableaux. Mais pour que tous ces transferts soient réalisables, Joan Laporta a du céder les droits du FC Barcelone à des entreprises ou des sponsors étrangers. Au total, le Barça a récupéré 667 millions d'euros grâce à cette levée de fonds, mais a perdu le naming de son stade ainsi que des droits de Barca Studios. Une décision très critiquée auprès des fans blaugranas qui constatent que le club perd légèrement son identité. Le président du FC Barcelone s'est défendu dans un entretien avec le New York Times sur sa stratégie pour revenir au top et son obligation de vendre.

« Les fans ont besoin d'un niveau de succès »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par FC Barcelona (@fcbarcelona)

« C'était une décision que, honnêtement, je ne voulais pas prendre. (...) Je prends des risques calculés. Gagner est une exigence, c'est une motivation humaine universelle. Depuis que je suis là, nous avons élevé les attentes et nous avons eu du succès. Et puis les fans de Barca, environ 400 millions de fans à travers le monde, ont besoin d'un niveau de succès. » a déclaré le président du Barça qui défend son bilan et qui affiche ses ambitions. Après la déroute avec Bartomeu et les incessantes dépenses, Laporta prévient ses concurrents, le club de la Catalogne est prêt pour reconquérir sa couronne d'Espagne. En ayant dépensé plus de 150 millions d'euros lors de ce mercato, le Barça veut également frapper un grand coup sur la scène européenne en remportant la Ligue des Champions.