Barça : L'agent de Dembélé dévoile les secrets du clash

Barça : L'agent de Dembélé dévoile les secrets du clash

Icon Sport

En fin de contrat avec Barcelone en juin prochain, Ousmane Dembélé est plus proche que jamais d’un départ à l’issue de la saison.

Les semaines passent et la situation ne s’arrange pas pour le FC Barcelone dans le dossier Ousmane Dembélé. En fin de contrat avec le club catalan à la fin de la saison, l’international français a fait l’objet de plusieurs offres de prolongation de la part de Barcelone, toutes refusées par l’entourage d’Ousmane Dembélé. Il faut dire que le clan Dembélé est très exigeant en réclamant 20 millions d’euros de prime à la signature et un salaire annuel de 40 millions d’euros. Lassé par la situation, Barcelone a posé un ultimatum à Ousmane Dembélé en lui imposant d’accepter les conditions du club, sans quoi il serait mis au placard pour les six derniers mois de la saison. La menace de trop pour Moussa Sissoko, l’agent d’Ousmane Dembélé, qui est monté au créneau en défendant son joueur sur RMC.

L'agent de Dembélé hausse le ton

« C’est un coup de pression qui ne fonctionne pas avec les gens comme nous » a prévenu Moussa Sissoko, qui représente les intérêts d’Ousmane Dembélé, avant de poursuivre. « Peut-être que ça peut fonctionner avec des agents qui font du copinage avec le FC Barcelone. Ce n’est pas mon cas, je suis là pour défendre les intérêts de mon joueur. Nous ne sommes pas là pour alimenter les débats des réseaux sociaux. Mais il faut dire la vérité. Oui, nous avons des demandes exigeantes, mais nous avons déjà montré que les choix de carrière d’Ousmane n’étaient pas dictés par l’argent sinon il ne serait pas ici.  Ensuite, si Barcelone voulait négocier, il aurait pu essayer de se poser à table avec nous pour discuter. Sauf qu’il n’y a aucune discussion et des menaces de ne plus jouer de leur côté. Et c’est interdit. Nous ferons valoir les droits d’Ousmane Dembélé si nécessaire. On ne sait pas ce que l’on va faire, rien n’est acté. Mais les dirigeants sont en train de perdre Ousmane seuls. Depuis le début, nous avons montré que nous voulions discuter, avec des conditions certes, mais sans fermer la porte » a lancé Moussa Sissoko, mettant ainsi un énorme coup de pression aux dirigeants du FC Barcelone, à l’heure où ceux-ci tentaient de reprendre la main sur ce dossier avec autorité. Un nouvel épisode dans ce feuilleton sans fin, tandis que la Juventus, le Bayern ou encore le PSG et Chelsea suivent ce dossier…