Barça : Des mois de perdu, le dossier Messi plombé

Barça : Des mois de perdu, le dossier Messi plombé

Icon Sport

Prévue le 24 janvier, l’élection pour la présidence du FC Barcelone a été repoussée en raison de l’épidémie de Covid-19.

Une décision inévitable vue la situation en Espagne et les risques que peuvent faire courir un tel évènement. Impossible pour le moment de connaitre la nouvelle date, mais ces élections pourraient n’avoir lieu qu’en mars. Un vrai coup dur pour le grand favori à la présidence, à savoir Joan Laporta. Celui qui était en place lorsque le Barça marchait sur l’Europe il y a 10 ans possède l’appui de Lionel Messi, ce qui n’est pas anodin. Mais l’Argentin sera-t-il convaincu par une éventuelle victoire du dirigeant au point de continuer l’aventure en Catalogne ? Laporta le pense, mais cela commence à devenir compliqué désormais avec ces élections reportées. 

« La priorité est que le Barça soit à nouveau économiquement viable et qu’il continue d’être la propriété de ses partenaires. Je n’ai pas parlé avec Messi mais je pense qu’il veut rester et nous ferons tout notre possible. Maintenant, ce report des élections n’est pas une bonne chose pour le club. Si nous voulons garder Messi, le Barça a besoin d’un président et d’un conseil d’administration maintenant », a prévenu, dans l'émission El Transistor, le politicien, persuadé que le temps perdu à ne pas discuter avec Lionel Messi peut inciter le numéro 10 du Barça à écouter ce qu’on lui propose ailleurs. Laporta ou pas, La Pulga n’avait pas vraiment l’intention de parler prolongation, et fera probablement connaitre ses intentions à la fin d’une saison qui s’annonce pour le moment compliquée à Barcelone. Et les résultats sportifs ainsi que la politique générale du club depuis des années pourraient peser beaucoup plus qu’une élection aux yeux du sextuple Ballon d’Or. Sans parler de l'appel du pied d'un certain Neymar au PSG...