Covid-19 : Cristiano Ronaldo positif, son clan pète un plomb et accuse

Covid-19 : Cristiano Ronaldo positif, son clan pète un plomb et accuse

Photo Icon Sport

La nouvelle est tombée ce mardi 13 octobre : Cristiano Ronaldo a été testé positif au Covid-19.

La sélection portugaise a rapidement lâché un communiqué de presse pour expliquer que la sextuple Ballon d’Or était placé en quarantaine et serait donc privé d’entrainement et de matchs pour les jours à venir. L’attaquant de la Juventus Turin est pour le moment asymptomatique et est même rentré discrètement dans la cité italienne pour poursuivre son isolement. Néanmoins, autour de ce cas positif, les déclarations étranges se multiplient. C’est tout d’abord le sélectionneur Fernando Santos qui avait surpris tout le monde en expliquant qu’il était impossible que CR7 ait chopé le Covid-19 avec sa sélection.

« Nous respectons toutes les mesures de sécurité... et pourtant c'est arrivé. Cristiano ne sait même pas ce qui lui est arrivé. Depuis lundi, nous sommes totalement confinés ici. Ils nous ont testés, tout le monde était négatif, et personne d’autre n’est entré. Tout le monde a respecté les règles, quelque chose s’est passé », a tout d’abord lancé Fernando Santos, pour qui il est hors de question d’entendre parler d’un manquement quelconque au protocole. Une version confirmée de manière beaucoup plus musclée par la soeur et la mère de Cristiano Ronaldo, pour qui tout cela ne tient pas debout.

Le Covid-19, quelle arnaque...

« Plusieurs milliers de personnes ont cru à cette pandémie, aux tests et aux mesures sanitaires. C’est la plus grosse arnaque que j’ai vue depuis ma naissance », a balancé la mère de CR7, pour qui les tests ne sont visiblement pas fiables, et le virus n’est qu’un complot venu d’en-haut. Une théorie partagée par la soeur de Cristiano Ronaldo, Katia Aveiro.

« Aujourd’hui j’ai lu une phrase que j’approuve, et qui disait: “Assez de ce monde de marionnettes”. Ouvrez les yeux. Car il serait tout de même dommage de passer à côté de si bons conseils », a rajouté la frangine de CR7, dans un message destiné à alimenter ceux qui croient en une vaste de théorie du complot avec le Covid-19, et surtout ciblé pour nuire à Cristiano Ronaldo visiblement. Des messages qui pourraient avoir du mal à passer en Italie, pays durement touché et pour qui le Covid-19 n'a rien d'une invention.