Ang : Liverpool radin au mercato, Jürgen Klopp pique une colère

Ang : Liverpool radin au mercato, Jürgen Klopp pique une colère

Distancé dans la course au titre en Premier League, le manager de Liverpool Jürgen Klopp estime qu’il n’a pas les armes pour rivaliser avec Manchester City. Le coach allemand, privé de nombreuses solutions pour sa charnière centrale, s’attendait à un geste fort pendant le mercato hivernal.

Cette saison, la lutte que beaucoup d’amateurs de Premier League attendaient n’aura pas lieu. Manchester City s’est envolé en tête du championnat, surtout depuis son large succès sur le terrain de Liverpool (1-4) dimanche. Résultat, les Citizens comptent 10 points d’avance sur le champion en titre, le tout avec un match en retard à disputer. Autant dire que les Reds n’ont quasiment plus aucune chance de rattraper leur principal concurrent. Et Jürgen Klopp croit connaître l’explication. Bien sûr, il est difficile de ne pas évoquer les nombreuses blessures qui ont affaibli son effectif depuis le début de l’exercice. Liverpool a été privé de son pilier Virgil van Dijk, peut-être absent jusqu’à la fin de la saison, tout comme l’international camerounais Joël Matip.

Le manager allemand attendait donc du lourd pour compenser. Du coup, les arrivées de Ben Davies (25 ans), recruté à Preston, et d’Ozan Kabak (20 ans), prêté par Schalke 04, n’ont pas vraiment emballé Jürgen Klopp. D’après The Sun, le technicien espérait surtout la signature du Napolitain Kalidou Koulibaly. Mais ses dirigeants n’étaient pas en mesure de miser plus de 100 millions d’euros en pleine crise sanitaire. Surtout après les efforts réalisés pour Thiago Alcantara et Diogo Jota l’été dernier. Les patrons américains de Fenway Sports Group seraient donc mécontents de la réaction de leur entraîneur. A croire que l'ambiance n'est pas très joyeuse en interne...