Beckenbauer, un « clown pas drôle » pour Courbis

Beckenbauer, un « clown pas drôle » pour Courbis

Photo Icon Sport

La semaine dernière, après la qualification plutôt tranquille du Bayern Munich face à Arsenal, Franz Beckenbauer avait fait une étonnante sortie médiatique. Le président d’honneur du club bavarois avait fustigé le jeu de son équipe, qui, un peu comme à parfois tendance à le faire le FC Barcelone, cherchait plus à faire tourner le ballon qu’à conclure ses actions. Pour le « Kaiser », l’absence de tirs de sa formation pourrait devenir un problème, endormant les supporters locaux et nuisant au spectacle. Une version des faits qui interpelle Rolland Courbis, qui ne partage absolument pas ce point de vue. 

« Guardiola est intelligent au point de se reposer pendant un an. Il étudie tout ce qu'il se passe du côté du Bayern. Il débarque, il parle pratiquement l'Allemand couramment. Et nous entendons Franz Beckenbauer, qui s'est réveillé un matin et qui a dit : 'Le Bayern fait trop de passes et ça nous emmerde. En plus, ils marquent trop de buts.' A Marseille ? Il m'a fait rire ! Quand on fait rire on est un clown. Beckenbauer, c'est un clown qui n'est même pas drôle. Le joueur était un monstre. Maintenant, il est aigri et jaloux. Je ne vais pas le regarder pour progresser sur la vision du football », a allumé l’entraineur de Montpellier, qui est également consultant sur RMC, et qui sait que le passage de Beckenbauer à Marseille, qui n’a duré que quatre mois, n’est pas resté dans les mémoires à l’OM.