Bordeaux découvre les joies du « happy end »

Bordeaux découvre les joies du « happy end »

Photo Icon Sport

Pour une fois, la fin de match a souri aux Bordelais, qui ont marqué l’unique but de la rencontre par Gouffran à la 87e minute. Un succès 1-0 qui empêche Toulouse de retrouver sa place sur le podium, pour le bonheur de l’OM et de l’OL. 


Bordeaux jouait gros face à son voisin toulousain ce dimanche pour essayer de relancer une machine quelque peu rouillée ces dernières semaines. Cela se voyait d’entrée de jeu avec, en dépit d’une possession de balle plutôt toulousaine, de nombreuses occasions mais aucune réussite. Il faut dire que dans les cages toulousaines, Ahamada était particulièrement inspiré. Le portier du TFC détournait ainsi successivement un tir sans angle de Plasil (10e) puis une frappe lointaine de Sertic et enfin la reprise à bout portant de Plasil (16e). Bordeaux n’était pas récompensé mais les efforts pour marquer allaient malheureusement s’estomper après la demi-heure de jeu. 

Sur un terrain lourd, l’opposition perdait progressivement toute sa saveur et son rythme, pour une bataille tactique où les rares situations dangereuses étaient sur des coups de pied arrêtés. Le public local se mettait logiquement à siffler à 20 minutes de la fin, avec si peu de choses à se mettre sous la dent malgré cette piqure de rappel. Très solides et bien organisés, les Toulousains tenaient bon jusqu’à un éclair offensif bordelais qui n’était presque plus attendu. D’une ouverture du gauche au cœur de la défense, Plasil trouvait Gouffran plein axe, et l’attaquant bordelais était récompensé de son énorme débauche d’énergie par un but en glissant le ballon entre les jambes d’Ahamada (1-0, 87e). Cette fois-ci, la fin de rencontre souriait aux Girondins, qui tenaient jusqu’au bout après s’être déjà fait rejoindre trois fois au score dans ces circonstances à domicile. Un succès qui permet aux troupes de Francis Gillot de revenir au pied du podium, et notamment à un point de leur adversaire du soir.