PSG : A la place de l’ASSE, l’OL aurait encore battu Paris estime Ménès

PSG : A la place de l’ASSE, l’OL aurait encore battu Paris estime Ménès

Photo Icon Sport

Trois jours après son revers à Lyon, le Paris SG a redressé la barre à l’occasion de son déplacement chez le voisin stéphanois.

Une victoire 1-3 en Coupe de France lors d’un match où les Parisiens ont tout de même montré leur supériorité sans vraiment trembler. Et pourtant, ce n’était clairement pas un grand PSG rappelle Pierre Ménès, pour qui, avec le niveau affiché par les troupes de Laurent Blanc à Geoffroy-Guichard, une formation comme l’OL serait parvenue à s’imposer. Une manière de faire comprendre que les Verts ne sont pas au niveau des Lyonnais cette saison, surtout dans les grands rendez-vous.

« Alors, pour être tout à fait franc, je pense que le PSG d’hier soir à Geoffroy-Guichard aurait également perdu au Parc OL. Malheureusement, les Stéphanois n’ont pas la qualité des Lyonnais sur le plan offensif et ils font vraiment trop d’erreurs sur le plan technique, à l’image de Pogba qui a vraiment des soucis avec ses pieds au niveau de la relance. Sans faire une mauvaise première période, les hommes de Galtier se sont retrouvés menés 2-0, avec un but de Cavani sur une superbe passe d’Ibra et un autre signé Marquinhos après un centre du même Ibra dévié par le même Cavani au premier poteau.

Et puis il y a eu ce pénalty un peu bêtement concédé par Kurzawa juste avant la pause, qui a redonné un semblant de suspense au match. Mais bon, pour marquer des buts il faut déjà cadrer des frappes. Et avoir des attaquants dignes de ce nom. Et une fois de plus, le dénommé Soderlund a montré ses lacunes et ses limites, à tous les niveaux : techniquement, physiquement, et surtout dans la vitesse d’exécution. Ensuite, Paris a plus ou moins géré. Les deux Thiago, que j’avais trouvés assez médiocres avant le repos, se sont bien repris après et malgré deux ou trois situations vaguement chaudes, Paris s’en est sorti sans vraiment trembler », a expliqué le consultant de Canal+ sur son blog. Pierre Ménès a en tout cas trouvé sa nouvelle tête de turc en la personne de Soderlund, qui il est vrai est tout de même bien décevant après des débuts encourageants.