OL : La réponse furieuse de Lyon à son ancien partenaire !

OL : La réponse furieuse de Lyon à son ancien partenaire !

Photo Icon Sport

Cette semaine, Patrick Gonzalez, le président du club de l'AS Saint-Priest a attaqué frontalement l'Olympique Lyonnais, avec qui il avait un accord dans le passé, mais qui est désormais en relation avec l'AS Saint-Etienne. Et visiblement le dirigeant du club amateur a fait mouche, puisque l'OL a très vivement réagi dans un long communiqué, histoire de faire savoir son vif mécontentement suite à cette attaque que le club rhodanien estime scandaleuse.

« L’Olympique Lyonnais a été très heureux du partenariat qui l’a lié à l’AS Saint Priest de 2012 à 2014 et qui comportait notamment de la formation, l’organisation de matches amicaux, l’assistance au recrutement, la mise à disposition de places de matches, … L’OL a respecté la décision de l’AS Saint Priest d’y mettre un terme même s’il ne partageait pas les explications qui lui ont été données alors que l’OL avait respecté le partenariat. Le club regrette donc les propos, bien loin de toute réalité, tenus récemment par le Président de l’AS Saint Priest, Monsieur Gonzalez dont la mémoire sélective ne l’honore pas, et il se réjouit que les meilleurs joueurs de l’AS Saint Priest continuent de venir à l’OL. L’été dernier, 9 jeunes de Saint Priest ont ainsi rejoint l’OL pendant que 2 seulement allaient à l’AS Saint Etienne. L’Olympique Lyonnais rappelle par ailleurs qu’en mars dernier, l’AS Saint Priest était en quête d’un terrain pour disputer son 1/8ème de finale de Coupe Gambardella contre Marseille. L’OL avait alors accepté de mettre gracieusement à sa disposition le terrain d’honneur du Groupama OL Training Center, démontrant ainsi que ses valeurs d’éthique étaient bien supérieures à ce qu’exprime aujourd’hui le Président Gonzalez. La rencontre s’était déroulée dans de parfaites conditions. Le Président Gonzalez était alors beaucoup moins critique envers l’OL ! », fait remarquer l'Olympique Lyonnais, histoire de rafraîchir la mémoire du président de Saint-Priest.