ASSE : Saint-Etienne file un mauvais coton, Riolo voit rouge

ASSE : Saint-Etienne file un mauvais coton, Riolo voit rouge

Photo Icon Sport

Battu par le FC Nantes dimanche après-midi (0-2), Saint-Etienne se retrouve dans une situation très délicate avec une alarmante 15e place au classement.

Pour les Verts, les problèmes se situent sur le terrain, mais pas seulement. Face aux Canaris, les joueurs de Claude Puel n’ont pas pu compter sur le soutien du public, le stade Geoffroy-Guichard ayant écopé d’un huis clos total à la suite des incidents contre le Paris Saint-Germain, match durant lequel un feu d’artifice avait été tiré depuis les tribunes. Sur l’antenne de RMC, Daniel Riolo s’est exprimé sur la situation très délicate dans laquelle Saint-Etienne est embourbé. Et pour le consultant de l’After Foot, il y a réellement de quoi être inquiet dans le Forez.

« Il n’y a plus de direction à Saint-Etienne, on n’entend plus personne depuis qu’ils ont nommé Claude Puel. Je l’ai dit depuis longtemps et ça me coûte très cher en insultes, mais il y a une appropriation du club par les groupes Ultras, qui sont dans une appropriation démesurée, qui sont en rupture avec cette direction qui a de tout de façon disparue. Le club file vraiment un mauvais coton. Je pense que certains groupes de supporters se moqueraient que le club descende en Ligue 2 tant qu’eux, les groupes d’ultras, gagnent. Quand tu es dans l’extrémisme, c’est comme ça. Eux, ils pensent qu’ils sont les seuls à avoir le droit de s’exprimer, et que les autres ne comptent pas alors qu’en France, Saint-Etienne a beaucoup plus de supporters non-ultras que des supporters ultras » a commenté Daniel Riolo, pour qui la situation est bien plus grave qu’on pourrait le penser à l’ASSE.