ASSE : Ruffier va payer cher cette boulette

ASSE : Ruffier va payer cher cette boulette

Photo Icon Sport

Ancien joueur professionnel reconverti en consultant après une carrière riche du côté notamment des Girondins de Bordeaux, Benoit Trémoulinas ne restera pas dans les mémoires pour son passage à Saint-Etienne.

Prêté par le Dynamo Kiev en 2014, il avait disputé une demi-saison dans le Forez avant de repartir, après une dizaine de matchs. Le temps pour lui de côtoyer Stéphane Ruffier, qui était alors encore l’un des meilleurs gardiens français. Et s’il ne remet absolument pas en cause le niveau du portier de l’ASSE, l’arrière gauche donne un avis tranché sur la situation actuelle. Brouillé avec Claude Puel, Stéphane Ruffier est passé tout proche du licenciement, et aurait désormais refusé d’être considéré comme le numéro 2 de Jessy Moulin, le nouveau titulaire du poste. Voilà qui n’étonne pas vraiment Benoit Trémoulinas.

« J'ai vu que Stéphane refuse d'être numéro deux derrière Jessy Moulin. Ça ne m'étonne pas, je le connais, j'ai joué quatre mois avec lui. Il m'avait impressionné. C'est un très bon gardien mais c'est quelqu'un qui a un gros ego. Ce qui me dérange, c'est qu'en refusant d'être doublure, contractuellement, il peut être attaquable », a souligné dans L’Equipe d’Estelle celui qui a terminé sa carrière au FC Séville, et estime que, si les faits se sont bien passés comme cela, Stéphane Ruffier est alors en tort. Voilà pourquoi l’ASSE et le gardien de but négocient un départ à l’amiable pour sa dernière année de contrat. Le torchon brûle en tout cas, et pour l’ambiance du groupe, il serait en effet de bon ton que ce problème soit définitivement réglé, surtout que Moulin, doublure impeccable depuis 10 ans, ne bénéficie pas vraiment de la réciproque sur le coup.