ASSE : Ruffier sur la touche, le choix de Puel validé

ASSE : Ruffier sur la touche, le choix de Puel validé

Photo Icon Sport

Dimanche après-midi, c’est sans Stéphane Ruffier que Saint-Etienne a concédé le match nul dans les ultimes instants du match contre le Stade de Reims à Geoffroy-Guichard (1-1).

En effet, Claude Puel a pris la délicate décision d’écarter le gardien mythique de l’ASSE. « Il faut préparer le derby. Je ne pense pas qu'il y ait de nouveau venu dans l'équipe contre Lyon. Jessy Moulin est un excellent gardien. Nous avons la chance d’avoir deux très bons gardiens. Je suis satisfait des deux, satisfait de Jessy, satisfait du match qu’il vient de disputer. Je pense qu’il est apte à jouer le derby » indiquait le coach des Verts après la rencontre contre Reims, laissant clairement sous-entendre que Stéphane Ruffier ne reviendrait pas dans l’équipe pour le derby face à l’OL la semaine prochaine.

Un choix qui ne plait pas à l’agent de Stéphane Ruffier, mais qui est largement compréhensible selon Denis Balbir, lequel a donné raison à Claude Puel sur But Football Club. « Stéphane Ruffier est un grand gardien, il a rapporté aux Verts des dizaines de points et a très souvent tenu la baraque. Ça, c’est une évidence. Maintenant, la question de cette fin de saison est toute autre : Ruffier est-il au meilleur de son niveau ? La réponse est non. A-t-il, de surcroît, le mental et l’envie de se mettre minable avec ses partenaires pour sauver leur place en Ligue 1 ? J’ai des doutes. A l’heure actuelle, les Verts ont besoin de guerriers, de solidarité et plus d’egos. Et quand je vois la sortie lunaire et totalement stupide de l’agent de Ruffier, j’ai des doutes sur la mentalité de Ruffier. Ce n’est que mon opinion, mais je comprends parfaitement la décision de Claude Puel. Il tente un pari. Mais en attendant, il a un CV, de l’expérience, a déjà obtenu des résultats et ne doit rien à l’agent de Ruffier qui s’est complètement trompé de combat et de cible » a commenté Denis Balbir, pour qui Claude Puel contrôle parfaitement la situation, et a sans doute de bonnes raisons d’écarter Stéphane Ruffier.