ASSE : Romeyer en larmes dans les bras de Ruffier, la scène surréaliste

ASSE : Romeyer en larmes dans les bras de Ruffier, la scène surréaliste

Dans son livre intitulé « Derrière la porte verte », le journaliste Bernard Lions revient sur la mise à l’écart du gardien Stéphane Ruffier à Saint-Etienne. Une décision de Claude Puel que le co-président Roland Romeyer a mal vécue.

Ce n’est un secret pour personne, les différents décideurs de l’AS Saint-Etienne ne partagent pas toujours le même avis. Leurs divergences d’opinion se sont vérifiées sur le cas Stéphane Ruffier, que l’entraîneur et manager Claude Puel avait mis à l’écart la saison dernière, sans se soucier de l’avis de Roland Romeyer. Car le co-président des Verts, lui, ne souhaitait pas infliger un tel traitement au gardien emblématique du club stéphanois. A tel point que le dirigeant n’a pas pu contenir son émotion lors d’une réunion racontée par Bernard Lions dans son livre.

Ruffier a fait pleurer Romeyer

« Contre l’avis de Fabrice Grange et Julien Sablé, Puel décide de trancher dans le vif après la défaite à Brest. Deux jours avant la venue de Reims, il convoque une nouvelle fois Ruffier : "Je te sors, je change de gardien." Cette fois, l’entrevue tourne court, elle ne dure même pas une minute, a écrit le journaliste. La semaine suivante, Ruffier a une entrevue d’une heure avec Romeyer. En partant, le Basque dit à son président : "Vous savez maintenant ce que je pense de Puel. Vous pouvez le lui répéter. Je le lui ai dit en face." Romeyer le prend dans ses bras et sanglote. Les deux hommes ne se parleront plus de la saison. » A croire que l’actionnaire n'avait pas plus de pouvoir que Ruffier sur ce dossier pourtant très emblématique du côté de l'AS Saint-Etienne. Ce qui est clair c'est que du côté de l'Etrat, on n'est pas loin du grand n'importe quoi au moment même où l'ASSE se bat pour sauver sa place en Ligue 1.