ASSE : Puel l’entraîneur du pauvre, Romeyer en est fier

ASSE : Puel l’entraîneur du pauvre, Romeyer en est fier

Photo Icon Sport

En difficulté avec l’AS Saint-Etienne, Claude Puel garde la confiance de ses supérieurs. Notamment grâce à sa compréhension de la situation du club.

Oubliez les débuts rêvés de Claude Puel. Depuis sa première avec un derby remporté face à l’Olympique Lyonnais (1-0) en octobre dernier, l’entraîneur de l’AS Saint-Etienne ne connaît plus la même dynamique. Son équipe occupe une inquiétante 15e place en Ligue 1 à cause de quatre défaites consécutives, série en cours. Mais pour le moment, le technicien n’est absolument pas menacé si l’on en croit Roland Romeyer, séduit par la compréhension et le peu d’exigence de son coach.

« Il a totalement intégré les enjeux financiers, s’est réjoui le président du directoire lors d’une cérémonie de vœux avec les partenaires de l’ASSE. Partout où il est passé, il a toujours eu cette volonté de construire et faire progresser les jeunes. Il est celui qu'il nous fallait pour porter un tel projet et initier le changement. Aujourd'hui, nous traversons une passe difficile mais qui s'explique par le nombre de joueurs absents depuis deux mois. »

L’ASSE a atteint ses limites

« Néanmoins, plusieurs jeunes issus du centre de formation sont apparus en professionnel, a nuancé le dirigeant. Certains se sont affirmés. L'histoire montre que notre club a réussi de grandes performances, et pas seulement dans un passé lointain, en s'appuyant sur des jeunes formés au club. En dix ans, nous avons doublé notre budget et augmenté, depuis 2015, la masse salariale de 40 %. Nous avons atteint les limites de notre potentiel économique. Nous ne pouvons briser ce plafond de verre sous peine de mettre l'ASSE en danger. » Avoir un coach qui souhaite dégraisser et non pas recruter, c’est effectivement rare…